L1: Lens freiné 1-1 par Brest dans sa course à l’Europe

Le milieu de Lens, Gaël Kakuta (g), fête son pénalty réussi avec ses coéquipiers lors du match de Ligue 1 à Brest, le 18 avril 2021
/ © 2021 AFP

Lens voit son avance fondre et les obstacles se multiplier dans la lutte pour la dernière place européenne après un match nul 1-1 à Brest au final marqué par de nombreux cartons rouges dimanche en 33e journée de Ligue 1.

Invaincus depuis désormais 12 matches, les surprenants promus sont toujours 5es, mais n’ont plus qu’un point d’avance sur Marseille (6e) et deux sur Rennes (7e), ses deux poursuivants s’étant chacun imposés samedi.

Perturbés par sept cas récents de Covid-19 et la blessure de Florian Sotoca, les Lensois, qui croiseront Paris, Lille et Monaco lors de leurs cinq derniers matches de la saison, devront aussi compter avec les suspensions à venir de Steven Fortes et Simon Banza, exclus dimanche, tout comme l’entraîneur Franck Haise.

Le résultat n’arrange pas non plus les Brestois, qui ont perdu leur flamboyance: leurs principaux buteurs (Mounié, Cardona et Honorat) sont muets depuis début mars et l’équipe n’a inscrit que trois buts sur ses cinq derniers matches, tous sur coup de pied arrêté.

Les hommes d’Olivier Dall’Oglio, qui ont eux aussi dû se passer de plusieurs cadres, en particulier en milieu de terrain (Faivre, Lasne, Belkebla) se retrouvent à la 15e place, à six points de la zone rouge.

Lors d’une première période faible en occasions, marquée surtout par une bataille de ballons longs ou hauts en milieu de terrain, Corentin Jean, buteur et passeur décisif la semaine dernière contre Lorient (4-1), s’est parfois montré dangereux.

Mais c’est Brest qui a ouvert le score sur un coup franc magistral de Jean Lucas: tiré au premier poteau, peut-être effleuré de la tête par le capitaine lensois Yannick Cahuzac, le ballon est allé se loger directement dans le but (1-0, 37e).

Peinant eux aussi à développer leur jeu, les Lensois ont égalisé sur un penalty transformé par Gaël Kakuta, après une faute signalée par la VAR de Brendan Chardonnet sur Ignatius Ganago, entré à l’heure de jeu (1-1, 71e).

De part et d’autre, la frustration a pris le pas: Haise a fini le match dans les tribunes pour des propos jugés trop vifs envers l’arbitre assistant. Puis Fortes (81e) et Lucas (89e) ont été exclus pour un 2e carton jaune, et Banza (90e) a suivi pour être intervenu contre Lucas.