L1/Lens: Fofana, capitaine courage

Le milieu de terrain et capitaine de l’équipe du RC Lens Seko Fofana aux prises avec Lionel Messi du PSG le 4 décembre au Stade Bollaert-Delelis à Lens
/ © 2021 AFP

Encore auteur d’une prestation remarquable, le capitaine de Lens Seko Fofana a mis au supplice le Paris SG et a failli offrir un succès inespéré aux Sang et Or, rejoints sur le fil (1-1), samedi lors de la 17e journée de L1.

Comme souvent cette saison, le Franco-Ivoirien de 26 ans s’est démultiplié sur le terrain pour défendre et également attaquer face à l’armada parisienne qui a eu un mal fou à le contenir.

Devant un public bouillant, le natif de Paris a rendu une copie presque parfaite: il a été le fer de lance du jeu artésien, colmatant les brèches derrière et organisant les offensives lensoises du début à la fin du match.

Fofana, qui avait déjà marqué mercredi à Clermont (2-2), a surtout été décisif en inscrivant le but lensois à la 62e minute, avec la complicité involontaire du gardien parisien Keylor Navas, qui aurait dû bloquer sa frappe.

“Je suis fier et content d’avoir marqué même si ça ne suffit pas car on ne prend qu’un point”, a-t-il affirmé après la rencontre.

Et si ses coéquipiers avaient été plus efficaces, il aurait même pu agrémenter sa soirée de plusieurs passes décisives, tant il a délivré des caviars, notamment en seconde période quand le PSG s’est totalement déséquilibré pour aller chercher l’égalisation, qu’il a fini par arracher grâce à Georginio Wijnaldum, buteur de la tête sur un centre de Kylian Mbappé (90e+2)

“Je ressens de la fierté et un peu de déception. On n’a pas à rougir, on a tout fait… On a fait un très bon match, un match complet même si on a un peu lâché à la fin”, a souligné le capitaine du RCL.

Auteur de deux buts l’an dernier pour sa première saison à Lens, le milieu de terrain défensif a déjà inscrit samedi son cinquième but lors du présent exercice, preuve de la nouvelle dimension qu’il a prise depuis l’été.

Pièce maîtresse

L’entraîneur Franck Haise, qui a fait de lui une de ses pièces maîtresses, ne s’était d’ailleurs pas trompé en lui confiant cette année le capitanat, une responsabilité qu’il assume à merveille.

Totalement impliqué avec son club, Fofana a même décidé récemment de se mettre en retrait de la sélection ivoirienne.

“Il était dans ma liste mais je me suis entretenu avec lui et son choix est de ne pas venir en sélection. Il n’y a pas de problème entre nous mais, aujourd’hui, il donne la priorité à son club et c’est son choix”, avait expliqué début octobre Patrice Beaumelle, le sélectionneur des Eléphants.

Ce résultat nul obtenu face à Paris reste un très bon résultat pour les Artésiens, même si l’égalisation parisienne dans le temps additionnel a conclu de manière cruelle une soirée de la Sainte-Barbe jusque-là parfaite.

“Il faut être lucide. Le PSG fait partie des 10 meilleurs clubs d’Europe. Si on prend un point, ce sera super et faire mieux, ce sera un exploit”, avait déclaré vendredi le gardien Jean-Louis Leca, auteur lui aussi d’une superbe prestation dans le chaudron de Bollaert.

Avec 12 ballons récupérés, 90% de passes réussies et 3 tirs dont deux cadrés, Fofana a réussi sa partie et les statistiques ne traduisent pas tout l’impact qu’il a eu. Si le RCL a consolidé sa cinquième place avec 27 unités, il le doit en grande partie à son capitaine courage !