L1: Lens coule à Brest

Le milieu de terrain brestois Jérémy Le Douaron marque le 4e but face à Lens, lors de la 14e journée de Ligue 1, le 21 novembre 2021 au Stade Françis Le Blé
/ © 2021 AFP

Un cauchemar du début à la fin: Lens a sombré 4 à 0 dimanche à Brest lors de la 14e journée de Ligue 1 et voit sa place sur le podium sérieusement menacée.

Nettement moins alertes que d’habitude, les Lensois ont manqué de réussite, touchant deux fois le poteau, et ont en plus joué le dernier quart d’heure à 10 après l’exclusion d’Arnaud Kalimuendo.

Ralentis dans leur élan par Montpellier (1-0) puis Lyon (2-1), les Sang et Or avaient retrouvé leur place de dauphin avec une démonstration face à Troyes (4-0) juste avant la trêve.

Désormais doublés par Rennes, ils n’ont plus qu’une longueur d’avance sur Nice et Marseille, qui jouent plus tard dimanche. Ils devront tenter de se reprendre face à Angers et Clermont, avant de recevoir le PSG dans deux semaines au stade Bollaert.

En face, les Brestois n’ont jamais cessé de pousser et ont fait preuve d’une redoutable efficacité (4 buts pour 5 tirs cadrés).

Une défense lensoise perméable

Après une série de 10 matches sans victoire, c’est un troisième succès de rang pour les Ty Zefs, qui s’éloignent enfin de la zone rouge et pourraient profiter de cet élan face à Bordeaux puis Saint-Etienne, deux concurrents directs dans la lutte pour le maintien.

Les hommes de Michel Der Zakarian ont cueilli leurs visiteurs à froid dès le début du match, avec une tête de Steve Mounié sur un centre parfait de Jérémy Le Douaron (1-0, 3e).

La réaction lensoise est venue avec une charge par la gauche de Przemyslaw Frankowski, mais Christophe Hérelle s’est jeté pour repousser le ballon sur sa ligne (10e).

Bien repliés en défense et procédant en contre-attaques, les Ty Zefs ont réussi à enfoncer le clou rapidement avec un but du dos de leur capitaine Brendan Chardonnet suite à un corner tiré par Romain Faivre (2-0, 13e).

Servi par Franck Honorat sur un nouveau contre, le jeune milieu brestois, sur courant alternatif depuis le printemps, s’est lui-même chargé du 3e but, d’un bijou de frappe enroulée (3-0, 32e).

En face, les Lensois ont bien tenté, mais ils ont rarement inquiété la défense brestoise et ont manqué de précision. Ignatius Ganago a trouvé le poteau (35e), tout comme Seko Fofana (48e), alors que Bizot était battu les deux fois.

Après plusieurs alertes sérieuses, ils ont été punis par Le Douaron: servi de la tête par Mounié, le jeune attaquant breton a résisté à Kevin Danso et décoché une superbe frappe en pleine lucarne (4-0, 69e).

Pour compléter le naufrage, Kalimuendo, entré un petit quart d’heure plus tôt, a été exclu pour un tacle dangereux sur Ronaël Pierre-Gabriel (74e), laissant ses coéquipiers affronter seuls la ola des supporters brestois.