L1: le revenant Golovin et Monaco punissent un Lorient réduit à dix

Le défenseur chilien Guillermo Maripan (d) marque le 5e but pour Monaco lors du match de Ligue 1 à Lorient, le 6 janvier 2021
/ © 2021 AFP

Sept buts dont trois en quatre minutes, Golovin buteur après quatre mois d’absence: dans un match totalement débridé, l’AS Monaco a fini par prendre largement le dessus (5-2) sur des Lorientais vite réduits à dix en début de seconde période.

Ce large succès permet à Monaco de rester placé (5e) dans la course aux places européennes. Pour Lorient, avant-dernier, la saison difficile continue…

Les Monégasques ont très bien débuté la partie et auraient déjà pu mener largement au score au quart d’heure de jeu. Après un coup franc de Laurienté capté par Mannone (5e), les joueurs de Kovac ont ouvert le score grâce à Disasi, qui a poussé au fond des filets un ballon mal négocié par Nardi puis Delaplace (1-0, 9e).

Geubbels a ensuite mal joué une attaque rapide dangereuse (12e) et le Lorientais Morel a failli marquer contre son camp (14e), après un corner.

En difficulté sur les contres monégasques, les Bretons ont peu à peu émergé pour prendre le contrôle du jeu. Monconduit a d’abord adressé une frappe lointaine repoussée par Mannone (20e), puis Moffi a pensé ouvrir le score, mais il était hors-jeu de quelques centimètres (21e).

Ce n’était que partie remise pour l’attaquant nigérian, qui est parvenu à égaliser en profitant d’une mauvaise remise de Fofana (1-1, 31e).

Après avoir poussé en fin de première période pour prendre l’avantage, les Merlus ont débuté la deuxième à 10 après l’exclusion de Delaplace, coupable d’avoir retenu Gelson Martins, en tant que dernier défenseur (48e).

En infériorité numérique, Lorient a résisté et s’est même créé une occasion, mais la frappe de Laurienté est passée au-dessus (56e).

Golovin entrée gagnante

Le match s’est alors totalement emballé. Entré en jeu depuis seulement 5 secondes, le revenant Golovin, blessé à la cuisse depuis août, a placé sur son premier ballon, un merveilleux intérieur du pied dans le petit filet de Nardi et permis à Monaco de reprendre les devants (2-1, 64e).

Mais sur un coup franc mal renvoyé par Mannone, Gravillon a réussi à égaliser (2-2, 67e). Dans la foulée, une tête de Volland a lobé le portier lorientais (3-2, 68e) et remis l’ASM devant.

Après avoir offert une belle résistance, les Lorientais ont fini par craquer et leur défense aux abois a encaissé un quatrième but par Diop (4-2, 78e) puis un cinquième par Maripan (5-2, 89e).