L1: le PSG espère “faire mieux” avec Mbappé à Bordeaux annonce Tuchel

L’entraîneur du PSG Thomas Tuchel en conférence de presse au Camp des Loges le 24 septembre 2019
/ © 2019 AFP

Avec le retour de Kylian Mbappé après un mois d’absence, le Paris SG se déplace à Bordeaux samedi pour montrer qu’il est “capable de faire mieux” après la débâcle contre Reims mercredi, a déclaré l’entraîneur Thomas Tuchel vendredi.

“Nous sommes leader de L1, c’est une vérité, et nous sommes toujours capables de jouer à notre meilleur niveau et de faire mieux”, a déclaré le technicien allemand, deux jours après le revers (2-0) face aux Champenois qui a mis fin à un an et demi d’invincibilité au Parc en Championnat.

Rejouer dès samedi, c’est “la meilleure chose même si c’est exigeant”, a relevé le coach qui a regretté ne pas avoir “beaucoup de solutions” offensives.

Car si le prodige de 20 ans Mbappé, “la clé (du succès) avec Ney”, est de retour, “c’est clair qu’il ne pourra pas jouer 90 minutes à son meilleur niveau”.

Même constat pour la recrue Mauro Icardi, également de retour dans le groupe, qui n’a joué que 88 minutes sous ses nouvelles couleurs.

Cavani, blessé à une hanche le 25 août contre Toulouse (4-0) comme Mbappé, pointe toujours aux abonnés absents. Enfin, Eric Maxim Choupo-Moting a aussi déclaré forfait, blessé contre Reims.

A Bordeaux, Tuchel pourrait néanmoins récupérer la quasi-totalité de ses “cinq capitaines” comme il les appelle: Thiago Silva, Marquinhos, Marco Verratti, et Mbappé, Cavani restant toujours “out”: “Ce sont les cinq capitaines, les cinq qui prennent les décisions avec moi. A Reims, ils n’étaient pas sur le terrain et on pouvait sentir qu’ils manquaient.”

Avec Neymar, présent dans le groupe après son aller-retour express à Barcelone, le PSG pourra aligner en Gironde une équipe digne de ses très grandes ambitions.

Assez pour battre Bordeaux, 5e à trois points du PSG leader et invaincu depuis six matches ? L’entraîneur des Girondins Paulo Sousa a en tout cas estimé que, même s’il faut “beaucoup de courage” pour les battre, les Parisiens “ne sont pas imbattables”.