L1: le PSG affronte Angers avec le mercato en tête

Les attaquants vedettes du Paris SG Kylian Mbappé et Neymar avant un match de L1 à Reims le 27 septembre 2020
Par Adrien VICENTE / © 2020 AFP

Le temps presse! Le Paris SG reçoit Angers vendredi (21h00) en Ligue 1, débarrassé de ses tracas disciplinaires mais pas de ceux entourant le mercato, qui se clôture lundi soir dans un climat de quasi-urgence pour recruter.

“Si on reste avec ce groupe aujourd’hui, honnêtement, on ne peut pas demander les mêmes choses” à l’équipe parisienne en terme de performance, a prévenu jeudi Thomas Tuchel, l’entraîneur des vice-champions d’Europe.

Les départs du buteur Edinson Cavani, du capitaine Thiago Silva, du jeune Tanguy Nianzou Kouassi, et du remplaçant Eric Maxim Choupo-Moting ont laissé des trous dans son effectif, à l’aube d’une saison-marathon.

Entre les cas de Covid-19, les blessures et les suspensions, la rentrée a offert un condensé peu réjouissant de la situation, même si l’arrivée de l’international italien Alessandro Florenzila seule de l’été avec celle du troisième gardien Alexandre Letelliera fait du bien sur le poste de latéral droit.

Vendredi, le technicien devra encore se passer d’Angel Di Maria, suspendu quatre journées pour un crachat lors du houleux PSG-OM du 13 septembre, en plus de Layvin Kurzawa (suspendu), Juan Bernat et Thilo Kehrer (blessés).

Il pourra cependant compter sur Neymar. Le Brésilien, qui a échappé à une nouvelle sanction disciplinaire suite au “Clasico” après des accusations d’injures racistes et d’homophobes, est bien revenu d’une blessure musculaire subie dimanche dernier contre Reims (2-0), et il est “prêt” à jouer, tout comme Idrissa Gueye, a indiqué Tuchel.

Tuchel “inquiet”

Malgré tout, Paris reste ultrafavori face à Angers, un club contre lequel il n’a plus perdu depuis… 1975.

Les hommes de Stéphane Moulin, 8es de Ligue 1 à égalité de points avec le PSG, doivent leur bonne position à des victoires étriquées contre Dijon (1-0), Reims (1-0) ou Brest (3-2).

“Quand on va à Paris, on a 5% de chances de gagner”, a reconnu l’entraîneur angevin dans un entretien avec l’AFP. Même dans un Parc des Princes quasi vide, à cause de la jauge de 1.000 spectateurs imposée par la situation sanitaire.

Avec Kylian Mbappé, Neymar et Mauro Icardi disponibles, les Parisiens peuvent engranger une quatrième victoire de rang, qui les rapprocherait un peu plus de la tête du championnat avant un break de deux semaines pour la trêve internationale.

Mais l’effectif reste court pour le finaliste de la Ligue des champions, qui entend jouer à nouveau sur tous les tableaux cette saison, a rappelé Tuchel, qui souhaite un renfort à chaque ligne.

Car la concurrence européenne s’est renforcée: Liverpool avec Thiago Alcantara, Manchester City, l’Atlético Madrid qui a recruté Luis Suarez ou l’Inter Milan ont frappé fort pendant le mercato, a-t-il souligné.

Et avec une équipe remplie de joueurs sollicités par leur sélection nationale, il n’a pour l’heure pas les moyens d’effectuer des rotations.

“Avec des joueurs qui jouent beaucoup pour leur équipe nationale pendant la trêve, avec le coronavirus, sans préparation, avec un programme comme ça, je suis inquiet qu’on en paye le prix en octobre, novembre, décembre et janvier”, a-t-il déploré.

Avant d’y réfléchir, il faudra d’abord battre Angers. Faute de quoi les besoins de renforts se feraient encore plus pressants.