L’attaquant guinĂ©en des Girondins François Kamano (d) tire et marque contre Nantes, le 3 novembre 2019 Ă  Bordeaux
/ © 2019 AFP

Surprise comptable du début de saison, Nantes a concédé un troisième revers de suite en L1 dimanche à Bordeaux (2-0) porté par son Coréen Hwang Ui-jo et rentre dans le rang lors de cette 12e journée.

Les derbys de l’Atlantique disputĂ©s en Gironde se suivent et se ressemblent pour les Canaris, battus 3-0 la saison dernière. L’ampleur de la dĂ©faite est cette fois-ci moindre mais elle relance un concurrent direct qui restait sur la mĂŞme dynamique que les hommes de Christian Gourcuff, Ă  savoir deux dĂ©faites en championnat depuis la dernière trĂŞve internationale et une qualification pour les 8es de finale de la Coupe de la Ligue.

Ce succès, qui permet aux hommes de Paulo Sousa de revenir Ă  deux points du dauphin angevin, et Ă  un seul des Nantais, toujours troisièmes, doit en grande partie au talent de Hwang. Auteur d’une passe dĂ©cisive de l’extĂ©rieur du pied gĂ©niale sur l’ouverture du score de François Kamano, le CorĂ©en a doublĂ© la mise d’une frappe soudaine de 25 mètres avant de rĂ©galer par quelques inspirations le stade Matmut Atlantique, difficile d’accès ce dimanche en raison des conditions de circulation compliquĂ©es dans la rĂ©gion bordelaise Ă  la suite de la tempĂŞte AmĂ©lie.

Pour ce choc, Christian Gourcuff avait reconduit un onze quasi identique Ă  celui qui s’Ă©tait amusĂ© mercredi en Coupe de la Ligue contre le Paris FC (8-0), avec Alban Lafont retrouvant sa place dans le but et Mehdi Abeid l’entrejeu, et une attaque très jeune.

Les Girondins sérieux

Comme souvent cette saison, les Girondins positionnĂ©s dans leur 3-4-3, ont dĂ©marrĂ© les plus forts avec AurĂ©lien Tchouameni (2) et Nicolas De PrĂ©ville (4) faisant briller le dernier rempart des Canaris avant que les dĂ©bats ne s’Ă©quilibrent après une distribution de cartons jaunes de l’arbitre François Letexier.

De plus en plus Ă  l’aise dans les intervalles, les Nantais ont dĂ©sarçonnĂ© plus d’une fois leurs hĂ´tes sans parvenir Ă  trouver la dernière passe. Et quand ils y sont parvenus, Simon a trouvĂ© le poteau de Costil (32) et Youan la tĂŞte du gardien bordelais sur une frappe de près Ă  bout portant (44).

La stratĂ©gie des Jaunes, spĂ©cialistes des victoires minimalistes cette saison (5 fois 1-0), a fonctionnĂ© une bonne demi-heure. Et c’est au moment oĂą leur domination Ă©tait la plus prĂ©gnante que les Bordelais ont trouvĂ© la faille par Kamano (37).

SĂ©rieux et appliquĂ©s au retour des vestiaires, les Girondins ont appuyĂ© pour se mettre Ă  l’abri. Nicolas De PrĂ©ville s’est d’abord essayĂ© de loin sur coup-franc (55) avant que Hwang, servi par Otavio, n’ajuste Lafont avec l’aide du poteau (2-0, 57).

Dès lors, les coéquipiers de Costil ont procédé en contre sans parvenir à tromper un Lafont vigilant devant Jimmy Briand notamment (73).