L’attaquant nigĂ©rian de Lille, Victor Osimhen (g), lors du match de Ligue 1 face Ă  Bordeaux, Ă  Villeneuve-d’Ascq, le 26 octobre 2019
/ © 2019 AFP

Le meilleur buteur de Lille Victor Osimhen, touchĂ© Ă  l’adducteur gauche samedi face Ă  Bordeaux, “est opĂ©rationnel” pour le choc Ă  Marseille samedi (17h30) en Ligue 1, a annoncĂ© jeudi son entraĂ®neur Christophe Galtier.

“Victor est opĂ©rationnel, mĂŞme s’il a Ă©tĂ© gĂ©rĂ© tout au long de la semaine. Il a travaillĂ© de manière individuelle et aujourd’hui de manière collective. Demain (vendredi) il fera toute la sĂ©ance”, a expliquĂ© le technicien nordiste.

L’attaquant nigĂ©rian de 20 ans, auteur de sept buts en championnat et un en Ligue des champions, Ă©tait sorti sur blessure peu avant l’heure lors du succès (3-0) face aux Girondins. Il avait d’abord grimacĂ© Ă  la retombĂ©e d’une extension sur un centre, avant de s’arrĂŞter et de s’asseoir sur la pelouse (57e).

Ce retour est une excellente nouvelle pour les Dogues, qui vont disputer deux matches très importants dans les prochains jours, samedi au stade VĂ©lodrome face Ă  l’OM, concurrent direct pour le podium en L1, puis mardi sur la pelouse de Valence pour rester en vie en Ligue des champions.

Le milieu portugais Renato Sanches, blessé à un ischio-jambier le 2 octobre face à Chelsea en C1, devrait en revanche être préservé en vue du match en Espagne.

“On verra la sĂ©ance de demain (vendredi) mais il y a aussi la prise de risque. Je pense qu’il sera opĂ©rationnel pour la match Ă  Valence. Il est très impatient et c’est une bonne chose, mais les matches de Marseille et Valence sont très proches et il ne faut pas prendre de risque”, a affirmĂ© Galtier.

L’attaquant amĂ©ricain Timothy Weah, touchĂ© Ă  une cuisse depuis mi-aoĂ»t, est toujours indisponible et son retour n’es pas prĂ©vu avant la trĂŞve internationale mi-novembre.

“Tim est encore arrĂŞtĂ©, ça met plus de temps que prĂ©vu, a reconnu l’entraĂ®neur lillois. Il a eu une lĂ©sion musculaire importante Ă  un ischio et ça ne s’est pas amĂ©liorĂ© au rythme qu’on pensait. On ne peut pas aller plus vite que la musique…”