L1: Laborde, droit au but avec Montpellier

L’attaquant de Montpellier, Gaëtan Laborde, buteur lors du match de Ligue 1 à domicile face à Lille, le 23 décembre 2020
/ © 2021 AFP

Moteur d’une attaque qui flambe, l’avant-centre de Montpellier Gaëtan Laborde réussit un début de saison remarquable et remarqué par plusieurs clubs, comme Marseille, où l’équipe de Michel Der Zakarian se rend mercredi dans le choc méditerranéen de la 18e journée de Ligue 1 (21h00).

Auteur de six buts et six passes décisives lors de la première moitié de saison, l’ancien joueur de Bordeaux, transféré dans l’Hérault à l’été 2018, a franchi un cap pour sa troisième saison au côté de son complice Andy Delort, tout aussi performant (huit buts et six passes décisives depuis le début de la saison).

“Je me sens bien. Ce début est super positif, mais il ne faut pas s’arrêter là. C’est bien de faire quelques bons matches, mais il faut faire preuve de constance et confirmer la progression sur la durée d’une saison”, confiait-il début décembre, convaincu de réaliser le meilleur début d’exercice de sa carrière.

Affûté, allégé de quelques kilos superflus et peut-être piqué par l’arrivée de l’attaquant anglais Stephy Mavididi, Laborde (26 ans) a élevé son niveau pour conforter son statut au sein de l’équipe montpelliéraine et s’affirmer comme une valeur sûre de la Ligue 1.

“J’ai progressé un peu dans tous les secteurs. Cela se traduit dans les +stats+, mais aussi en matière de confiance”, assure l’attaquant, qui a dû quitter son cocon girondin pour pleinement se révéler.

Excentré à droite

“Avec Andy, ce sont deux guerriers. Ils progressent chaque année, sont complémentaires, travaillent bien et sont performants. Si on excepte le tandem parisien (Kylian Mbappé et Neymar, NDLR), ils n’ont rien à envier aux autres attaquants du championnat”, apprécie Der Zakarian.

Excentré sur le côté droit à la suite du remaniement tactique et du passage au 4-3-3, Laborde n’a rien perdu de son efficacité ni de son influence. “J’ai déjà joué à ce poste au Red Star (National), à Clermont (L2), ou Bordeaux. Je m’y sens bien, d’autant que l’on a pas mal de liberté sur le plan offensif. Cela ne m’empêche pas d’avoir des occasions, ni de faire marquer. Cela demande simplement un peu plus de travail défensif”, explique ce joueur réputé pour son altruisme et sa générosité.

En s’éloignant de l’axe, l’ancien Girondin, sous contrat jusqu’en 2023, s’est peut-être même affranchi de sa relation privilégiée avec Delort et a prouvé un peu plus son potentiel individuel, jusqu’à susciter l’intérêt de plusieurs clubs. D’autant qu’il a répondu présent dans les matches au sommet face au Paris SG (défaite 3-1) et à Lille (défaite 3-2), au cours d’un mois de décembre moins tranchant pour la bande à +Der Zak+.

Peu avant la trêve hivernale, son agent l’avait placé sur le marché des transferts, anticipant les soucis financiers des clubs de L1, confrontés à la crise sanitaire et à la défaillance du diffuseur Mediapro, et suscitant le courroux du président de Montpellier Laurent Nicollin.

Sous l’œil de l’OM

Mais pour l’heure, ce dernier n’a reçu aucune offre, ni des Anglais de West Ham, ni de l’OM. Et il n’a pas l’intention de briser la dynamique d’une équipe calée à la 8e place de L1 à un point seulement des Marseillais.

“Au football, tout le monde est amené à voyager. Si des sommes arrivent sur la table, il est possible qu’ils (Delort et Laborde) partent. J’espère qu’ils vont rester avec nous”, a tout de même expliqué Der Zakarian.

En quête depuis des années d’un +grand attaquant+, l’OM garde en tout cas un œil sur la piste Laborde. “C’est un attaquant qui marque beaucoup en ce moment, qui est dans un excellent moment. Il a aussi un coût élevé et notre mercato devrait plus être (composé) de cessions que d’investissements. Mais ça n’est pas bien de parler de lui là, alors qu’il y a ce match mercredi, ça n’est pas gentil”, a évacué lundi l’entraîneur de l’OM André Villas-Boas.

Après les échecs plus ou moins relatifs de Kostas Mitroglou, Valère Germain ou Dario Benedetto, Marseille peut en tout cas observer le phénomène Laborde de plus près avant de se laisser tenter.