Le gardien lillois Antoine Maignan et sa dĂ©fense tentent de stopper l’attaquant de Chelsea Tammy Abraham, le 10 dĂ©cembre 2019 Ă  Stamford Bridge
/ © 2019 AFP

Les Lillois sont de retour en L1, pleins d’usage et raison: après une campagne europĂ©enne intense mais Ă©courtĂ©e, le Losc et ses jeunes pousses retrouvent le championnat vendredi contre Montpellier (20h45), dĂ©cidĂ©s Ă  valider les progrès entrevus et l’expĂ©rience acquise en Ligue des champions.

Battus par Chelsea mardi avec un onze remaniĂ© (2-1), les Nordistes ont achevĂ© leur phase de groupe Ă  la dernière place, avec un seul petit point en six matches et l’impression d’ĂŞtre encore loin du niveau continental.

Mais Lille a des raisons d’espĂ©rer que cette aventure en Ligue des champions lui sera profitable.

“On veut capitaliser sur ce qu’on vient d’apprendre. Ça nous a fait gagner en expĂ©rience. Le club a grandi”, a dĂ©clarĂ© mercredi le prĂ©sident GĂ©rard Lopez Ă  l’AFP, disant croire aux chances de voir son Ă©quipe terminer Ă  nouveau sur le podium de la L1 cette saison.

Au fil des semaines, les Lillois ont montré des progrès dans leur capacité à gérer une adversité bien supérieure à celle de la Ligue 1. Une expérience qui peut expliquer la bonne série en cours, avec trois succès de rang en championnat.

“Je suis convaincu que ces matches-lĂ  vont nous servir pour la suite. Les joueurs auront appris de cette compĂ©tition, sur l’intensitĂ© et la dĂ©termination qu’elle demande”, avait soulignĂ© Christophe Galtier après la dĂ©faite contre l’Ajax (2-0).

“Il y a la possibilitĂ© d’acquĂ©rir de l’expĂ©rience mais aussi d’ĂŞtre exposĂ© sur un plan mĂ©diatique et c’est tant mieux”, a rĂ©pĂ©tĂ© l’entraĂ®neur des Dogues lundi, Ă  la veille d’affronter Chelsea.

“Deux fois plus vite”

La progression Ă©tait particulièrement attendue pour les plus jeunes Ă©lĂ©ments: Jonathan Bamba (23 ans), Yusuf Yazici (22), Jonathan IkonĂ© (21) et Victor Osimhen (20). Trois milieux offensifs et un attaquant titularisĂ©s ensemble pour la rĂ©ception de l’Ajax, qui vivent des moments contrastĂ©s.

Osimhen, indiscutable en pointe, a marquĂ© deux fois en C1 et rĂ©ussi Ă  se mettre au niveau dans le jeu. Une confirmation pour un joueur qui avait inscrit deux doublĂ©s lors de ses trois premiers matches Ă  Lille et suscite l’intĂ©rĂŞt de nombreux grands clubs.

Comme ses partenaires, il est restĂ© dans la lignĂ©e de ses performances habituelles. Maladroits en championnat, Bamba et IkonĂ© ont eux alternĂ© le bon et le moins bon, alors que Yazici a encore plus peinĂ© physiquement qu’Ă  l’habitude.

Buteur Ă  Lyon puis passeur contre Brest lors des deux dernières journĂ©es, IkonĂ© entretient cependant l’idĂ©e d’un dĂ©clic. Un retour Ă  ce qu’il faisait l’an dernier, lui qui est entre temps devenu international avec l’Ă©quipe de France.

“Comme en sĂ©lection, ça va deux fois plus vite. C’est une expĂ©rience, j’ai beaucoup appris. On va essayer d’y retourner et, avec ce qu’on a appris cette annĂ©e, montrer autre chose la saison prochaine”, a-t-il dit jeudi en confĂ©rence de la presse.

Pour l’instant, les effets de l’Europe tardent Ă  se faire sentir. Mais l’expĂ©rience tient aussi dans la gestion, physique, du calendrier et celle, mentale, de rĂ©sultats nĂ©gatifs. Un mĂ»rissement en accĂ©lĂ©rĂ© pour les jeunes Lillois ?