L1: la DNCG confirme l’encadrement de la masse salariale de l’OM

Les Marseillais à l’issue du match nul vierge Metz au Stade Vélodrome, le 7 novembre 2021
/ © 2021 AFP

La DNCG, l’instance chargée de surveiller les comptes des clubs professionnels français, a maintenu vendredi “l’encadrement de la masse salariale et des indemnités de mutations” imposé cet été à l’Olympique de Marseille.

Au mois de juillet, la DNCG avait déjà imposé le même encadrement de la masse salariale et des indemnités de transfert à l’OM et un nouveau point d’étape avait été fixé au mois de novembre.

L’instance a donc jugé que la situation n’avait pas beaucoup évolué et a maintenu sa décision. A l’OM, on juge sans plus de commentaires que cette décision est “contraignante” mais on rappelle qu’il n’est pas pour autant “impossible de recruter”.

Après l’annonce de la première décision de la DNCG le 2 juillet, l’OM avait d’ailleurs recruté plusieurs joueurs pendant le marché estival des transferts (Under, Guendouzi, Luan Peres, Saliba…).

Après avoir bloqué l’arrivée de Amine Harit dans les dernières heures du mercato, la DNCG avait également fini par enregistrer le contrat du Marocain, plusieurs joueurs de l’effectif ayant accepté un paiement étalé de leurs salaires.

La nouvelle décision de la DNCG arrive quelques heures seulement après la conférence de presse de Jorge Sampaoli, l’entraîneur de l’OM, qui n’a pas caché qu’il aimerait avoir des renforts lors du mercato d’hiver.

“Ce club a besoin de joueurs à statut, de joueurs confirmés, terminés. On n’a pas encore ça. On se bat chaque jour pour l’expliquer à Pablo Longoria. Parfois c’est possible, parfois non. Mais ça n’est pas forcément la faute du président. Il y a un propriétaire qui décide”, a expliqué l’Argentin.

“Mais à Marseille, il y a toujours une obligation d’excellence, même quand certains joueurs ne sont pas encore à ce niveau d’excellence”, a-t-il ajouté.

Quatrième en championnat après un début de saison plutôt réussi, l’OM reste un club économiquement fragile et qui enregistre des pertes depuis plusieurs saisons.