L1: la crise à Saint-Etienne, ça se tend un peu plus pour Printant

L’attaquant de Saint-Etienne Arnaud Nordin (g) devant le milieu de Metz Kevin N’Doram, le 25 septembre 2019 à Saint-Etienne
Par Francois-Jean TIXIER / © 2019 AFP

La position de l’entraîneur des Verts, Ghislain Printant est de plus de plus en plus critique: Saint-Etienne a chuté dans la zone de relégation, très loin de ses ambitions, après sa défaite contre Metz (1-0), mercredi.

Les Verts glissent à la 19e place, qu’occupaient les Messins avant cette 7e journée de Ligue 1la conséquence logique née de la pauvreté de leur jeu et l’incapacité de leur coach à trouver des solutions pour améliorer l’ensemble.

Alors que les Lorrains se hissent au 16e rang (7 points), les Stéphanois en comptent deux de moins. Cette saison, ils n’ont battu que Dijon (2-1), la lanterne rouge, début août. Et encore, péniblement.

Printant, nommé pour succéder à Jean-Louis Gasset en juin, malgré son inexpérience, n’est pas aidé non plus par le faible rendement de ses joueurs supposés majeurs.

Wahbi Khazri, en attaque, est hors du coup et n’a plus marqué en Championnat depuis le 14 avril, et c’était sur penalty. Au milieu Yann M’Vila et Yohan Cabaye, recruté cet été, ne sont pas au niveau attendu.

Et comme dans la difficulté rien ne va, l’ASSE a en outre été privée de son gardien Stéphane Ruffier, blessé à une main et remplacé par le jeune (17 ans) Stefan Bajic, gardien N.3 qui a débuté en Ligue 1.

Habituelle doublure de Ruffier, Jessy Moulin est quant à lui indisponible pour une blessure à un poignet.

Déjà la valse des noms

Bajic, le portier de l’équipe de France des moins de 19 ans, s’est incliné sur une tête de Habib Diallo, qui s’est échappé du marquage de Loïc Perrin, à la réception d’un corner joué de la gauche par Adama Traoré (18e).

Certes, les Verts auraient pu obtenir un penalty semblant évident pour une faute de Mamadou Traoré qui donnait un coup de pied dans le visage d’Arnaud Nordin (37e).

Mais après consultation de la vidéo assistance, l’arbitre Eric Watellier n’a pas accédé aux protestations des Stéphanois dont la meilleure occasion a finalement été un tir de Robert Beric, passant de peu à côté après un centre de Miguel Trauco (35).

En fin de partie, une tentative de Denis Bouanga été repoussée par le gardien Alexandre Oukidja (83). Trop peu.

Globalement, l’ASSE, dont la défaite est logique, s’est de nouveau montrée sans idée dans l’animation offensive et, semblant à la peine physiquement, trop souvent battue dans l’engagement.

Saint-Etienne ira à Nîmes dimanche, mais les prochaines heures s’annoncent tendues entre Ghislain Printant, plus que jamais menacé, et la direction du club qui ne fait pas corps autour de son entraîneur.

Ainsi, les deux actionnaires, Bernard Caïazzo, partisan de la nomination de Printant, absent au match, et Roland Romeyer, qui souhaitait un autre technicien, sont souvent en désaccord sur la nomination des entraîneurs.

Et les noms de successeurs potentiels commencent logiquement à tourner comme Antoine Kombouaré, Jocelyn Gourvennec, Mickaël Landreau, Pascal Dupraz, Claude Puel ou même Laurent Blanc alors que le match s’est conclu sous les sifflets et aux cris de “direction, démission” venus des kops.