L1/L2: Kolo Muani privé des Bleuets mais proche de maintenir les Canaris

L’attaquant français de Nantes Randal Kolo Muani, lors d’un match de L1 entre les Canaris et le Montpellier Herault SC au stade de La Beaujoire à Nantes, le 23 mai 2021
Par Fanny CARRIER / © 2021 AFP

Révélation de la saison à Nantes, Randal Kolo Muani a vu partir les Bleuets sans lui pour l’Euro Espoirs, mais son 10e but de la saison jeudi à Toulouse a donné l’avantage aux Canaris (2-1) avant le barrage retour dimanche pour le maintien en Ligue 1 (18h00).

Le gardien Alban Lafont et le jeune attaquant étaient convoqués mais prévenus: si Nantes était barragiste, ils ne pourraient disputer la phase à élimination directe de l’Euro Espoirs qui débute lundi avec un quart de finale contre les Pays-Bas.

Ils espéraient pouvoir rejoindre les Bleuets pour la suite de l’aventure, mais le sélectionneur Sylvain Ripoll en a décidé autrement en convoquant Etienne Green et Arnaud Kalimuendo à leur place.

De quoi ruminer amèrement pour deux jeunes joueurs qui n’ont pas démérité au long de la saison catastrophique du FC Nantes et sont quasiment certains de partir cet été, quel que soit le résultat du barrage.

“Je suis très déçu de renoncer à l’Euro Espoirs, mais rien n’est plus important que d’aider le FC Nantes à se maintenir en Ligue 1. L’abandon n’est pas une option”, a assuré Lafont sur les réseaux sociaux.

Kolo Muani a pour sa part répondu sur le terrain jeudi soir. Bien aidé par un Ludovic Blas intenable, il a donné des migraines aux défenseurs toulousains, à coups de démonstrations de vitesse avec ou sans ballon. Et il a su se montrer opportuniste en reprenant un ballon repoussé dans ses pieds pour donner un précieux avantage aux siens peu après l’égalisation toulousaine.

Du monde sur les rangs

A 22 ans, lui qui ne faisait pas partie des plans à son retour après un an de prêt à Boulogne (National) en est désormais à 10 buts et 9 passes décisives pour sa première saison en Ligue 1, dont près de la moitié sur les 5 derniers matches.

“Il fallait qu’on montre que notre place est en Ligue 1 et qu’on a envie d’y rester”, a-t-il expliqué jeudi soir.

Mais il a manqué l’occasion d’enfoncer le clou à un quart d’heure de la fin. Et Nantes reste désormais à la merci d’un sursaut de Toulouse, meilleure attaque de L2 avec 71 buts en 38 matches.

D’autant que les Canaris n’ont pas souvent brillé à la Beaujoire cette saison (8 défaites, 8 nuls et 3 victoire en L1).

Antoine Kombouaré a donc tenu à prévenir ses hommes: “Le fait d’avoir ce score serré, ça va nous mettre en garde. Je suis super content de cette victoire, mais je suis très très vigilant, car je sais qu’en foot ce n’est jamais gagné d’avance. Il faut rester sérieux et humble, ça peut aller très vite”.

“Il faudra jouer avec la même envie dimanche. Je donnerai tout pour le dernier match”, a promis Kolo Muani, qui portera très probablement le maillot des Canaris pour la dernière fois.

Né 15 jours avant Kylian Mbappé à Bondy (Seine-Saint-Denis), la ville où la star parisienne a grandi, il était arrivé à Nantes à l’âge de 16 ans. Malgré les tentatives du club, il a refusé de prolonger son contrat, qui court jusqu’à l’été 2022. Selon plusieurs médias, des clubs allemands ou anglais, mais aussi français comme Lille et Lyon, sont sur les rangs…