L1: Kalimuendo et Toko Ekambi, buteurs en quête d’Europe lors de Lens-Lyon

Arnaud Kalimuendo buteur pour le RC Lens contre Bordeaux au satde Bollaert, le 13 février 2022
/ © 2022 AFP

L’Europe en ligne de mire: le Lensois Arnaud Kalimuendo et le Lyonnais Karl Toko Ekambi, deux joueurs en confiance, figurent parmi les meilleurs atouts offensifs de leurs clubs respectifs, samedi en Ligue 1, dans un duel RCL-OL crucial entre prétendants aux places européennes (17h00).

De retour de la Coupe d’Afrique des nations dont il a atteint les demi-finales avec le Cameroun, Toko Ekambi apporte une option offensive supplémentaire à l’entraîneur Peter Bosz qui sera notamment privé ce week-end de son avant-centre Moussa Dembélé, suspendu.

“Dans mon organisation, Karl est un ailier et qui marque des buts”, fait valoir Bosz jeudi. “Je sais qu’il peut jouer avant-centre mais toutes les équipes du monde cherchent des ailiers buteurs. Il est spécial. Qu’il soit revenu avec le plein de confiance de la CAN, où il a aussi beaucoup marqué est une bonne chose pour nous. Nous l’avons constaté contre Nice.”

Le Néerlandais a laissé entendre que le Camerounais, qui a marqué contre les Aiglons (2-0), ne serait probablement pas celui qui remplacerait Dembélé en pointe samedi.

Mais son efficacité impressionne. Avec l’Olympique lyonnais, le total de Toko Ekambi atteint douze buts, six en Ligue 1 et autant en Ligue Europa, auxquels il faut ajouter désormais les cinq inscrits aves les Lions indomptables en Coupe d’Afrique, le deuxième meilleur total derrière son compatriote Vincent Aboubakar (8 buts)

Le Camerounais, âgé de 28 ans, est revenu gonflé à bloc et concentré sur les objectifs du club rhodanien, à savoir continuer la remontée vers le haut du tableau afin de lutter pour les places européennes.

“Jouer collectif (contre Nice) est ce qui a fait notre force. En pratiquant ainsi nous allons encore prendre des points”, a-t-il assuré jeudi devant la presse.

“Nous ambitionnons d’être constants, ce que nous n’avons pas été durant la saison et c’est pour cela que nous sommes à cette place” (7e), a également reconnu l’attaquant, “déterminé à gagner à Lens”, actuel 8e de L1.

La progression de Kalimuendo

Mais il y aura du répondant côté lensois avec Arnaud Kalimuendo, un avant-centre qui n’est plus le même joueur qu’à son arrivée à Lens, à l’été 2020, prêté par le Paris SG.

L’attaquant de 20 ans engrange une expérience logique au regard des nombreuses minutes passées sur le terrain (51 matches, 31 titularisations en 18 mois).

“Il progresse dans tous les domaines”, confiait, il y a peu, son entraîneur Franck Haise.

“Il joue maintenant régulièrement à ce niveau et vit des beaux matches internationaux avec les Espoirs. On voit qu’il est capable d’attaquer avec beaucoup d’intelligence mais aussi de défendre. Il est ambitieux et sait que le très très haut niveau va lui demander beaucoup d’efforts pendant, dix à douze ans, voire plus”, ajoutait le technicien.

Sa progression fait évidemment écho à ses statistiques depuis 2020: seize buts marqués avec le RCL, dont quatorze en Ligue 1.

Vif, adroit face au but, doté d’une bonne qualité technique et d’une belle vitesse, Arnaud Kalimuendo doit désormais gagner en constance.

S’il a ouvert la marque contre Bordeaux (3-2), le 13 février, il s’est ensuite fait relativement discret avant de céder sa place à l’heure de jeu. Et il doit mieux exploiter ses qualités sur l’intégralité d’une rencontre.

Une condition impérative pour passer un nouveau palier et conduire le Racing vers son rêve de retrouver l’Europe.