L1: Kadewere offre le derby à Lyon, les regrets pour Saint-Etienne

L’attaquant de Lyon Tino Kadewere (d) face au milieu stéphanois Mahdi Camara, le 8 novembre 2020 à Décines-Charpieu
Par Francois-Jean TIXIER / © 2020 AFP

Lyon a trouvé un nouveau héros: auteur d’un doublé, Tino Kadewere a offert le derby à l’OL aux dépens de Saint-Etienne (2-1) qui en gardera des regrets, dimanche au Groupama Stadium, au terme d’un match de la 10e journée de Ligue 1 sans ferveur.

Avec cette victoire, la troisième en quatre rencontres, les Lyonnais reviennent à un point du podium, enfin en ligne de mire après un début de saison chaotique.

Cerise sur le gâteau, ils comptent désormais autant de succès que les Verts (44, plus 33 résultats nuls) dans l’histoire du derby.

Pourtant, Saint-Etienne, qui enchaîne un sixième revers, avait logiquement ouvert la marque par Denis Bouanga dont le centre a été détourné dans sa cage par le gardien Anthony Lopes (40e).

Un coup du sort pour le portier, natif de Givors à mi-chemin entre Lyon et Saint-Etienne, formé à l’OL et qui est l’un des hommes du derby.

Bouanga, dont les performances depuis le début de saison ont été tancées par son entraîneur Claude Puel, aurait pu être l’autre héros du match s’il n’avait manqué le cadre sur un penalty en fin de match (89e), pour une faute de main de Jean Lucas dont l’entrée en jeu ne s’imposait peut-être pas.

Il aurait permis à Saint-Etienne d’égaliser à 2-2 tout comme Mahdi Camara qui a manqué d’un rien la reprise d’un centre de Wahbi Khazri (90e+3)un score qui aurait mieux reflété la physionomie du match.

Avant de marquer en première période, Bouanga avait poussé Lopes à la parade en repoussant du pied (13e) mais aussi sur une reprise de la tête quelques secondes avant son but (40e).

Dès la 2e minute, Mahdi Camara, de la tête, avait également sollicité le gardien lyonnais.

Mais la tendance s’est inversée après la mi-temps.

Remplaçant au coup d’envoi, Kadewere a égalisé à la 65e minute en reprenant d’une “Madjer” un centre délivré par Maxwel Cornet après un coup franc habilement joué par Memphis Depay.

Mauvais choix pour Garcia

Et si Karl Toko Ekambi a tiré sur le poteau (71e), Tino Kadewere a porté le score à 2-1 en trompant le gardien Jessy Moulin qui avait anticipé un centre (74e).

On pourait parler d’un coaching gagnant pour Garcia mais celui-ci s’est surtout trompé dans sa composition d’équipe avec quatre changements dans son onze de départ par rapport au déplacement à Lille (1-1).

Après vingt minutes, le technicien lyonnais avait déjà changé son dispositif, passant du 4-3-3 initial à un 4-2-3-1 qui n’a pas été plus efficace pour autant.

Le retour de Jason Denayer était attendu à la place de Djamel Benlamri, à la condition physique encore insuffisante.

En revanche, les titularisations de Bruno Guimaraes, Maxence Caqueret et Moussa Dembélé ont été plus surprenantes même si l’on peut comprendre que, sans Coupe d’Europe et un match par semaine, Garcia soit soucieux de faire vivre son effectif.

Peut-être le timing n’était-il pas pertinent.

Et cette erreur qui aurait pu faire perdre son équipe qui a retrouvé la dynamique qui l’animait sur les trois dernières journées (2 victoires, 1 nul) après l’entrée en jeu du Zimbabwéen mais aussi celles de Thiago Mendes et Paqueta à la 57e minute.

Ils ont remplacé Dembélé, inexistant, dont deux buts ont été refusés pour hors-jeu après appel à la vidéo, Guimaraes, une nouvelle fois décevant et Houssem Aouar, blessé mais également bien discret.

Celui-ci avait manqué l’occasion d’ouvrir la marque en première période en échouant dans un face à face avec Moulin (39e).

Au final, l’OL s’en est bien sorti.