L1/Incidents Lens-Lille: début de la seconde période, avec 30 minutes de retard

Des supporters lensois sont entrés sur la pelouse du stade Bollaert à la mi-temps de la rencontre entre Lens et Lille samedi 18 septembre dans le cadre de la 6e journée de Ligue 1
/ © 2021 AFP

Le derby du nord de la France entre Lens et Lille a repris samedi avec 30 minutes de retard, après l’envahissement du terrain par des supporters lensois pendant la mi-temps, qui ont conduit au renforcement du dispositif de sécurité pour la seconde période.

Alors que les joueurs étaient au vestiaire, plusieurs dizaines de fans de Lens ont pénétré sur le terrain pour provoquer leurs rivaux de Lille.

Après cinq minutes de confusion, les ultras Sang et Or ont rejoint leur tribune, a constaté un journaliste de l’AFP.

Une cellule de crise s’est réunie dans la foulée pour réfléchir à la suite à donner au match, arrêté sur le score de 0-0.

La décision a été prise de reprendre le match, mais avec plus de policiers pour encadrer les ultras lensois. Un cordon de CRS a ainsi été déployé entre le terrain et le kop.

Ces événements interviennent quatre semaines après les incidents entre Nice et Marseille, où des échauffourées, impliquant joueurs, spectateurs et staffs, avaient provoqué l’interruption du derby méditerrannéen entre Nice et Marseille, et des sanctions.

“Ce début de saison ne va pas nous aider. Une prise de conscience rapide de tous les acteurs du football, supporters en tête, est obligatoire”, a twitté peu après la ministre des Sports Roxana Maracineanu.

Avant la rencontre, un tifo injurieux visant les Lillois a été brandi par les ultras Sang et Or.

Environ 1200 Lillois ont pu effectuer le court déplacement au stade Bollaert-Delelis.

Pour les incidents de Nice-OM, la Ligue (LFP) a sanctionné le club niçois de trois matches à huis clos et du retrait d’un point. Le match sera aussi rejoué, le 27 octobre, sur terrain neutre.