L1: Hamouma et Honorat, deux destins en Vert

Le milieu de Saint-Etienne, Romain Hamouma, frappe la balle lors du match de Ligue 1 à Nîmes, le 4 avril 2021
Par Francois-Jean TIXIER / © 2021 AFP

Romain Hamouma joue à Saint-Etienne depuis neuf ans quand Franck Honorat n’y aura fait qu’un rapide passage avant de rejoindre Brest: les deux attaquants se retrouvent face à face samedi (13h00) pour un match entre deux clubs encore concernés par le maintien en L1.

Buteur face au Paris Saint-Germain à l’aller (1-1) comme au retour dimanche sans pouvoir empêcher la défaite des Verts (3-2), Hamouma, 34 ans, ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait.

En fin de contrat au 30 juin avec une clause de reconversion qu’il n’entend pas activer tout de suite, il veut poursuivre sa carrière, à Saint-Etienne ou ailleurs.

“La priorité, c’est le maintien. Il n’est pas encore temps de parler de ça. Je ne veux pas aborder ces sujets”, a évacué le manager général Claude Puel.

“Depuis son retour, (Hamouma) a été performant et j’espère qu’il le sera jusqu’à la fin de la saison, qu’il sera capable, comme tout le monde, d’enchaîner”, a-t-il seulement affirmé jeudi à la presse.

En fait de performance, le joueur, formé à Sochaux, passé par Laval et recruté à Caen en 2012 pour un transfert de quatre millions d’euros, n’a inscrit que cinq buts cette saison (1 passe décisive) dont trois sur les trois premières journées de championnat.

Blessé entre la mi-février et la mi-mars, il revient en forme pour le sprint final. Mais son bilan est assez maigre dans un secteur offensif qui commence seulement à se réveiller.

Honorat, fer de lance brestois

A l’inverse, Franck Honorat, cédé l’été dernier à Brest contre cinq millions d’euros qui ont contribué à assainir la situation financière des Verts, reste à 24 ans, un novice en Ligue 1.

Avec huit butsdont un contre Saint-Etienne au match aller gagné 4-1et cinq passes décisives, il est le meilleur buteur (avec Irvin Cardona) et meilleur passeur du Stade brestois qui a animé la phase aller.

Mais la formation bretonne est plus à la peine désormais.

Avec seulement deux victoires sur les matches retours, elle est maintenant 15e, deux rangs et deux points derrière les Foréziens (13e, 39 pts).

“Je l’ai lancé à Nice et quand je suis arrivé à Saint-Etienne, il ne jouait pas. Je l’ai relancé en lui confiant un rôle de +piston+. Il a besoin d’un certain contexte pour bien s’exprimer. Il est devenu plus régulier à Brest où il continue de passer des paliers et je suis content pour lui”, a noté Puel à son sujet.

L’intéressé se dit satisfait de son atterrissage en Bretagne. “J’ai réussi à bien m’adapter. Je livre une bonne saison même si on peut toujours faire mieux. Je joue beaucoup plus +intérieur+ qu’à Saint-Etienne et un peu moins défensif”, a-t-il confié à France Bleu Loire, tout en prévoyant “un match +au couteau+, très compliqué” samedi.

“Si Saint-Etienne gagne, il sera quasi-sûr du maintien”, note Honorat, que les Verts avaient recruté en 2018 avant de le prêter un an à Clermont (L2).

“Je suis les matches de l’ASSE, bien sûr. J’ai gardé des contacts. Je savais qu’il fallait du temps pour eux et que ça serait mieux au fil de semaines. On sent maintenant une équipe, solide défensivement, avec plus d’envie”, dit-il.

“Ils peuvent dire merci à Wahbi (Khazri) qui peut marquer de n’importe où et à Romain (Hamouma) qui revient. Ils retrouvent des joueurs importants pour cette fin de saison”, prévient l’attaquant brestois, “content de revenir à Geoffroy-Guichard où il a vécu de belles sensations” la saison dernière, avec notamment la demi-finale de Coupe de France contre Rennes (2-1).