L1: derby du rachat entre Lyon et Saint-Etienne, duel Lens-Marseille

L’attaquant de Saint-Etienne, Maxence Rivera, à la lutte avec le milieu brésilien de Lyon, lors du derby de la 9e journée de Ligue 1, le 3 octobre 2021 au Stade Geoffroy-Guichard
/ © 2022 AFP

Le derby entre Lyon et Saint-Etienne, clubs en souffrance cette saison, ouvre vendredi au Parc OL la 22e journée de Ligue 1, qui offre aussi une affiche européenne Lens-Marseille samedi.

Des Lyonnais dans le ventre mou, des Stéphanois dans les bas-fonds. Si on s’en tient au classement, le derby entre l’OL, 11e, et l’ASSE, 20e et dernière, semble avoir perdu de sa superbe.

Mais un derby reste un match à part et la victoire est primordiale, même si cette saison, elle le sera davantage pour améliorer le bilan comptable que pour alimenter la rivalité régionale.

Les hostilités ont débuté dès mercredi quand un groupe de supporters ultra lyonnais a accroché aux grilles du centre d’entraînement de l’OL la banderole suivante: “Ils sont à l’agonie, achevez-les”. Un message vite retiré et condamné par le club rhodanien.

Si une partie des supporteurs lyonnais souhaite voir l’éternel rival relégué en Ligue 2 en fin de saison, l’autre préfère toutefois éviter un tel épilogue qui la priverait de fait de futurs derbies.

Lanterne rouge avec deux victoires seulement cette saison, Saint-Etienne est au bord du gouffre. Sa sixième défaite de suite, à domicile face à Lens (2-1) samedi, a été particulièrement douloureuse, les Stéphanois ayant cédé dans le temps additionnel après avoir mené.

De son côté, Lyon est allé s’imposer à Troyes (1-0), après cinq matches sans victoire en L1. Un succès a minima acquis grâce à un penalty de Moussa Dembélé.

Au stade Bollaert, Lens (7e) tentera samedi de revenir à un point de l’OM (3e), qui compte toutefois un match à rejouer à Lyon, programmé le 1er ou 10 février en fonction du parcours des Marseillais en Coupe de France. L’OM vient de concéder un match nul au Vélodrome face à Lille (1-1) malgré une heure en supériorité numérique.

Les Lillois se déplacent eux à Brest samedi. Le Losc est remonté à la 8e place à la faveur de son succès à domicile face à Lorient (3-1) en match en retard mercredi. Après un début de championnat difficile, la formation nordiste est en regain de forme et vient de s’attacher les services d’Hatem Ben Arfa.

Cinquième il y a deux journées, Montpellier a rétrogradé à la neuvième place après sa défaite mercredi à Troyes (1-0). Son deuxième revers consécutif après celui à Strasbourg (3-1). Face à Monaco (6e) dimanche, les Montpelliérains seront privés de leur maître à jouer Téji Savanier, exclu face à l’Estac.

Etrillé à Rennes (6-0) et sous pression à l’image de son entraîneur Vladimir Petkovic, le rélégable Bordeaux aura fort à faire lors de la réception dimanche de Strasbourg, en pleine forme et désormais quatrième après sa victoire mercredi à Clermont (2-0). Dimanche, c’est au tour des Rennais (5e) de se rendre chez le promu auvergnat.

En clôture, le Paris SG, intouchable leader, recevra le mal classé Reims (14e) pour le retour attendu de Lionel Messi, rétabli après avoir contracté le Covid-19, alors que son dauphin Nice se rendra à la mi-journée à Metz, sorti récemment de la zone rouge.

Programme de la 22e journée:

Vendredi

(21h00) LyonSaint-Etienne

Samedi

(17h00) BrestLille

(21h00) LensMarseille

Dimanche

(13h00) MetzNice

(15h00) NantesLorient

ClermontRennes

AngersTroyes

BordeauxStrasbourg

(17h05) MontpellierMonaco

(20h45) Paris SGReims