L’entraîneur de Lyon, Rudi Garcia, lors des 32e de finale de la Coupe de France à Bourg-en-Bresse, le 4 janvier 2020
Par Francois-Jean TIXIER / © 2020 AFP

Ils ont les clés du mercato hivernal à Lyon: le buteur Moussa Dembélé, convoité à l’étranger, et l’ailier Maxwel Cornet, reconverti arrière gauche, conditionnent le marché des transferts pour l’OL, qui abat déjà une carte importante en Ligue 1 samedi à Bordeaux (17h30).

Alors que l’OL, 12e du classement, est très loin de ses temps de passage habituels, l’entraîneur Rudi Garcia est contraint à un numéro d’équilibriste, avec un recrutement estival qui tarde à porter les fruits escomptés, et des absences préjudiciables.

En attaque, Memphis Depay et Jeff Reine-Adelaïde sont indisponibles jusqu’en fin de saison, ne faisant qu’entamer leur rééducation après avoir été opérés d’un genou.

Et les arrières latéraux Youssouf Koné et Léo Dubois seront encore convalescents quelques semaines après des interventions chirurgicales, respectivement à une cheville et à un genou.

Dembélé intransférable en janvier ?

Centrée sur Depay, l’animation offensive s’est déplacée au cours des deux derniers matches sur les performances du duo formé par Moussa Dembélé et Houssem Aouar, buteurs et passeurs à Bourg-en-Bresse (7-0) en Coupe de France et contre Brest (3-1) en Coupe de la Ligue.

Dembélé (23 ans), auteur d’un doublé samedi dernier puis d’un but mercredi, a porté son total de buts sur la saison à treize en mettant fin à une période d’inefficacité entre le 23 novembre et la fin de l’année civile, soit un total de huit rencontres. Et son nom a par exemple été évoqué du côté de Chelsea, selon la presse.

Mais le transfert de celui qui reste le meilleur atout offensif de l’OL paraît difficilement envisageable cet hiver, d’autant qu’un éventuel remplaçant ne garantit pas une telle efficacité. En outre, une telle vente enverrait un mauvais signal aux supporters en laissant penser que l’aspect financier prend le pas sur les résultats sportifs.

“Moussa ne partira pas car il a envie de rester et de gagner quelque chose avec Lyon, et c’est la meilleure manière d’avoir une progression pour lui”, a affirmé mercredi le président lyonnais Jean-Michel Aulas. “Aucun joueur que nous souhaitons garder ne partira au mercato de janvier, c’est une évidence tellement réelle qu’il n’y a pas à se forcer pour le dire.”

Rudi Garcia, qui veut se focaliser sur son groupe actuel plutôt que sur les éventuelles évolutions du mercato, pense avant tout à trouver des solutions au travers des forces vives du club.

Reconversion pour Cornet

A l’image de Maxwel Cornet, attaquant contre Bourg (7-0) avec un but à la clé, mais arrière gauche très offensif face à Brest (3-1) en Coupe de la Ligue comme il l’avait été devant Toulouse (3-1) fin décembre dans cette même épreuve. Il a aussi tenu le poste à Reims en championnat (1-1).

Même si son aptitude au replacement défensif ne saute pas aux yeux, la faiblesse des oppositions lui a permis de livrer des performances honorables dans un système à trois ou à quatre défenseurs selon la situation du jeu.

“Contre Brest, c’est certainement son match le plus abouti au poste de latéral gauche même si je le libère fortement offensivement. Il commence à prendre la mesure du rôle. Maxwel est une alternative crédible en attendant le retour de Koné. Il est intéressant car avec Houssem (Aouar) nous avons un côté gauche très performant pour attaquer”, a analysé Garcia.

Du coup, l’entraîneur s’est montré moins affirmatif sur la nécessité de recruter un arrière latéral cet hiver.

“La priorité reste de trouver un joueur offensif. Sur le plan défensif, nous retrouverons à un moment Youssouf et Léo”, a déclaré l’entraîneur mercredi. “Cela peut donc changer nos besoins sur le mercato”, a-t-il résumé, avant un déplacement samedi à Bordeaux qui peut relancer ou plomber la très irrégulière saison lyonnaise…