L1: David, buteur malheureux du Losc à Paris

L’attaquant canadien de Lille Jonathan David (c), félicité par ses coéquipiers après son but marqué contre le Paris Saint-Germain, lors de leur match de Ligue 1, le 29 octobre 2021 au Parc des Princes
Par Nicolas BLASQUEZ / © 2021 AFP

Sept mois après avoir offert à Lille une victoire capitale à Paris dans la course au titre, l’attaquant Jonathan David a encore marqué au Parc des Princes vendredi mais a aussi manqué deux occasions franches et n’a pu empêcher la défaite de son équipe (2-1).

L’international canadien de 21 ans aurait pu être le héros des Dogues sur la pelouse du PSG de Messi et Neymar, comme en avril dernier lorsqu’il avait marqué l’unique but du succès lillois alors qu’il était blessé. Mais il n’aura finalement même pas permis à son équipe de prendre un point.

Cette défaite reste malgré tout encourageante pour le champion de France en titre en quête de confiance après un début de championnat poussif. Mais avec plus d’efficacité, David, qui est toutefois devenu meilleur buteur de L1 en solitaire avec huit buts, aurait pu offrir un grand bol d’air à son club.

A quatre jours d’un match crucial sur la pelouse du FC Séville en Ligue des champions, le Losc a montré un visage séduisant durant une heure, avant de craquer en fin de rencontre sur des buts de Marquinhos (74e) et Angel Di Maria (88e)

Une semaine après avoir marqué face à Brest (1-1), David a récidivé pour ouvrir le score: après un bon travail côté gauche, Burak Yilmaz a pris le meilleur sur Thilo Kehrer et son centre en retrait a été repris victorieusement par le natif de Brooklyn (Etats-Unis), qui a transpercé Gianluigi Donnarumma (0-1, 31e).

Manque de réalisme

Avec son binôme turc, il n’a cessé en première période de gêner la relance parisienne en effectuant un pressing de tous les instants à la perte de balle. Et cela a fonctionné puisque le PSG n’a pas réussi à développer son jeu.

Dès le retour des vestiaires, David aurait pu s’offrir un doublé mais il a buté sur Donnarumma: servi magnifiquement dans le dos de la défense parisienne par Jonathan Ikoné, le Canadien a tiré du droit dans un angle fermé mais le portier italien a repoussé le ballon du pied. Le buteur nordiste a récupéré le ballon et servi Burak Yilmaz, qui a envoyé sa reprise à côté (47e).

Quelques minutes plus tard, sur un nouveau contre lillois, David a encore manqué de réalisme: sur un centre-tir d’Yilmaz repoussé par Donnarumma, Renato Sanches a hérité du ballon dans la surface et l’a servi idéalement en retrait mais son tir s’est envolé au-dessus de la cage parisienne (57e). La chance des Nordistes était passée…

Auteur de 13 buts la saison passée malgré un début d’exercice difficile, le Canadien, recruté pour près de 30 millions d’euros à La Gantoise à l’été 2020, a cette fois fait parler la poudre rapidement cette saison et totalise déjà 8 buts au tiers de la saison.

“Il est plus en forme plus tôt par rapport à la saison dernière. Mais il avait toujours été constant dans l’investissement même quand il ne marquait pas. Et depuis il est devenu un joueur important de l’équipe par son état d’esprit et son investissement”, a estimé son entraîneur Jocelyn Gourvennec.

L’attaquant devra toutefois se montrer encore plus efficace pour gonfler ses statistiques et surtout aider le Losc à se redresser et enfin assumer son statut de champion de France.