L1: Brest, la grande première

La joie des Brestois, après avoir remporté leur 1ère victoire de la saison en battant à domicile Monaco (2-0), lors de la 12e journée de Ligue 1, le 31 octobre 2021 au Stade Francis-Le Blé
/ © 2021 AFP

L’AS Monaco est passé à côté, Brest en a profité. Dimanche, à domicile, les Brestois, solides, se sont offert leur premier succès de la saison à l’occasion de la 12e journée de Ligue 1.

Alors qu’ils menaient déjà 1-0 depuis la 18e minute et un but de Steve Mounié, un superbe contre conclu par Franck Honorat à dix minutes du terme a scellé la victoire bretonne, et fait chavirer le Stade Francis Le Blé.

Les Bretons sont 18e, place toujours synonyme de barrage, mais reviennent à deux points de Reims, premier non relégable.

Si le Stade Brestois devrait se rappeler longtemps de ces trois points glanés face à des Monégasques favoris, ces derniers vont devoir oublier ce jour sans à quatre jours de la réception du PSV Eindhoven en Ligue Europa jeudi.

Une seule fois battue (2-0 à Lyon) lors de ses six derniers matches, l’ASM a manqué l’occasion de faire un bond au classement après les défaites d’Angers (2-1 face à Nice), Nantes (2-0 à Montpellier), et le nul de Rennes (2-2 à Troyes) plus tôt dans la journée.

Car les Monégasques, 10e, ont manqué d’inspiration en terres bretonnes.

Dominateurs dans le premier quart d’heure, mais sans pour autant se montrer dangereux, les hommes de Niko Kovac se sont fait surprendre sur le premier tir brestois de la partie. Le Douaron a prolongé parfaitement de la tête un coup franc de Faivre, et Mounié, seul au deuxième poteau, a poussé le ballon dans le but de Nübel (1-0, 18e).

Si les Monégasques ont tenté de réagir rapidement, la frappe de Tchouaméni, trop écrasée et non-cadrée, n’a pas inquiété Marco Bizot, tout comme celle trop excentrée de Caio Henrique peu avant la pause (40e). Battus dans les duels, imprécis devant, ils ne sont parvenus d’ailleurs à trouver le cadre qu’en deuxième période, quand la tête de Gelson Martins a trouvé les gants du gardien Brestois (55e).

Et puisque les hommes de la Principauté n’ont pas trouvé la faille, à l’image des prestations très moyennes du duo Ben Yedder-Volland, ils se sont fait punir pour la seconde fois par des Brestois impeccables.

A la 79e, un contre éclair mené par Cardona a profité à Honorat, qui n’a laissé aucune chance à Nübel (2-0). De quoi soulager le public breton, pouvant enfin célébrer une victoire des siens.