L1: Bordeaux maîtrise son sujet

L’attaquant de Bordeaux Nicolas de Préville (d) buteur lors de la victoire à Toulouse en 9e journée de L1 le 5 octobre 2019
Par Rémy ZAKA / © 2019 AFP

Le but le plus rapide de la saison puis une passe décisive pour Nicolas de Préville et une merveille de frappe du Sud-Coréen Hwang: Bordeaux a maîtrisé son sujet pour s’imposer à Toulouse (3-1), samedi lors de la 9e journée de Ligue 1.

Une semaine après le coup d’arrêt contre le Paris SG (défaite 1-0), ce succès dans le “derby de la Garonne”, le troisième à l’extérieur de la saison, permet aux Girondins de se placer provisoirement à la quatrième place. Ils pourront regarder vers le podium lors de la réception de Saint-Étienne et son nouvel entraîneur Claude Puel.

A l’inverse, encore une fois, les Toulousains sont longtemps passés à côté de leur sujet. Et après Angers (2-0), ils ont subi leur deuxième défaite de suite à domicile.

Avec quatre défaites pour trois nuls et deux victoires, ils glissent doucement mais sûrement vers la zone de relégation, malgré les discours rassurants sur la qualité du groupe d’Alain Casanova. D’autant que la suite s’annonce difficile contre des adversaires européens: Lille, Rennes puis Lyon.

Le contexte était particulier. Les Toulousains avaient affirmé qu’ils voulaient aussi gagner ce match pour offrir une victoire à Brice Taton, ce supporter agressé le 17 septembre 2009 à l’occasion d’un match de Ligue Europa et dont ils commémoraient les dix ans de la mort. Gerbe déposée par les supporters des deux équipes, minute d’applaudissements, joueurs toulousains en noir… il n’a manqué que le succès.

Et des tribunes, ce sont des “Casa démission” qui sont tombés.

56 secondes

Les Bordelais, eux, ont fait fi des circonstances. A peine 56 secondes de jeu et ils avaient ouvert le score. A l’origine, une ouverture de Mexer sur le côté droit pour de Préville, lequel s’est avancé et a frappé du droit.

L’une des faiblesses des Toulousains est de ne pas savoir agir, seulement réagir. Ils ont à peine eu le temps de le faire que Pablo a doublé le score à la réception d’un coup franc de de Préville (19e).

En face, les Toulousains se sont montrés inoffensifs. Inopérants devant la sûreté du jeu des Bordelais, qui ont continué à appuyer même en menant au score. Avec succès. Car si le gardien du TFC Baptiste Reynet a détourné le ballon après une échappée de François Kamano (6e), il n’a rien pu faire sur le bijou de frappe du pied droit du Sud-Coréen Hwang Ui-jo (53e).

Finalement à Toulouse, quand le collectif ne va pas, l’attaquant Efthymios Koulouris est capable d’un exploit. A l’entrée de la surface, sa frappe du gauche a touché le poteau avant de finir dans le but (62e).

Le buteur grec est décidément une bonne pioche pour Toulouse. Depuis son arrivée, l’ancien meilleur buteur du championnat grec a déjà quatre réalisations à son crédit et a rarement déçu. Dommage que ses coéquipiers ne soient pas au même niveau…