L1: Bordeaux accroché par Metz au terme d’un match fou

Le Hondurien Alberth Elis (au centre) vient d’ouvrir le score pour Bordeaux lors du match nul décroché sur la pelouse du FC Metz, le 21 novembre 2021
/ © 2021 AFP

Au terme d’un match complètement fou, les Bordelais sont rentrés de leur déplacement chez la lanterne rouge messine avec un match nul (3-3) après avoir mené deux fois, à l’occasion de la 14e journée de L1 dimanche.

Bordeaux, qui enregistre son septième nul de la saison pour deux victoires et cinq défaites, quitte la place de barragiste pour remonter à la 17e place, bénéficiant de la défaite de Troyes devant Saint-Etienne et avant le match de Clermont contre Nice.

Metz, dernier après son nul prometteur à Marseille début novembre (0-0), reste à son rang. Même si les Mosellans ont su revenir à la marque, montrant un visage parfois séduisant, ils comptent toujours quatre points de retard sur la 17e place.

A cinq minutes de la pause, la situation semblait bien mal embarquée pour les Lorrains. Si les trois premiers centres de la partie, œuvre de Delaine, auraient mérité meilleur sort, c’est celui de Oudin, décalé par Adli, qui a fini au fond grâce à Elis (18e).

Le Hondurien n’est pas passé loin de doubler rapidement la marque mais c’est Oudin qui y est parvenu après s’être joué de la défense mosellane avec Dilrosun (39e). A ce moment, les Messins, pourtant présents dans l’engagement, semblaient distancés pour de bon face au réalisme et à la réussite des Girondins.

Mais, juste avant la pause, Niane a servi De Préville après un centre de Delaine, permettant à l’ancien Bordelais de réduire l’écart d’une frappe en pivot (45e). Cinq minutes après le repos, Nguette, rentré à la demi-heure de jeu, a égalisé en prolongeant victorieusement une tête de Bronn sur un corner de Boulaya (51e).

Malgré ce changement de physionomie, Rémi Oudin s’est offert un doublé pour redonner l’avantage aux Bordelais (65e).

Après l’exclusion de Boulaya, pour un mauvais geste sur Adli, les Messins auraient pu lâcher prise. Mais même à dix, ils ont égalisé une fois de plus par Nguette, sur un centre de Centonze (70e), décrochant ainsi un point précieux malgré les derniers assauts des Marine et Blanc en fin de partie.