L1: avec Genesio, Rennes confirme son renouveau

L’attaquant de Rennes, Martin Terrier, transforme son penalty lors du match de Ligue 1 à Metz, le 20 mars 2021
Par Nicolas BLASQUEZ / © 2021 AFP

Pourtant réduit à dix en seconde période, Rennes a confirmé son renouveau sous la direction du nouvel entraîneur Bruno Genesio en s’imposant largement (3-1) à Metz, concurrent direct pour les places européennes, samedi lors de la 30e journée de Ligue 1.

Une semaine après sa victoire face à Strasbourg (1-0), le club breton a enchaîné grâce à la prometteuse recrue belge Jérémy Doku (18e), auteur de son premier but sous les couleurs rennaises mais qui a ensuite été exclu (51e), puis un penalty de Martin Terrier (38e) et un contre conclu par Sehrou Guirassy (88e). Papa Nidiaga Yade a lui réduit le score pour les Lorrains (90e).

Après cette 12e victoire de la saison, Rennes s’est emparé de la 7e place (44 points) au détriment de son adversaire du jour et revient dans le sillage de Marseille et Lens, à la lutte pour la cinquième et dernière place qualificative pour les compétitions européennes.

Intéressante dans le jeu en première période, l’équipe bretonne a ensuite fait preuve de solidité pour résister aux offensives mosellanes, tout en se montrant tranchante en contre, à l’image de son troisième but.

Les Grenats, huitièmes avec 42 points, marquent le pas et n’ont gagné que deux de leurs huit derniers matches. Et les rencontres face à Monaco, Lille et Paris en avril laissent penser que le rêve européen sera désormais difficile à réaliser.

Doku, un but puis un rouge

En début de rencontre, le Stade rennais a pris le contrôle du jeu et a mis en difficultés des Messins qui peinaient à se trouver dans le secteur offensif.

Logiquement, Rennes a ouvert le score en profitant d’une erreur de Kiki Kouyaté, qui a permis à Terrier de déborder et centrer en retrait pour Doku. Le jeune ailier belge de 18 ans, recruté pour 26 millions d’euros en octobre, a enfin débloqué son compteur but du plat du pied (0-1, 17e) après plusieurs mois de mutisme.

Les Bretons ont poursuivi sur leur lancée et Hamari Traoré a obtenu un penalty pour une faute de Vincent Pajot, transformé par Terrier (0-2, 37e).

Malgré le carton rouge reçu par Doku pour une grosse semelle sur Thomas Delaine (51e), les Rennais ont contenu les assauts messins, trop désordonnés pour être dangereux et ont même aggravé le score: sur un contre, Eduardo Camavinga a lancé Guirassy, qui a conclu de près (0-3, 88e).

Yade, entré peu avant, a sauvé l’honneur pour Metz, mais trop tardivement pour espérer un sursaut (1-3, 90e).