L1: au PSG, objectif finition

La star du PSG Lionel Messi peu en réussite deouis son arrivée, comme ici contre Nice au Parc des Princes, le 1er décembre 2021
Par Alexis HONTANG / © 2021 AFP

A l’image de Lionel Messi, bloqué à un but en trois mois en Ligue 1, ou de Mauro Icardi, l’attaque du Paris SG connaît une période de rodage prolongé, conséquence de son jeu en chantier, avant d’aller à Lens samedi (21h00), sans Neymar, blessé.

Chez le cinquième du Championnat, “la clé sera de marquer des buts, d’être plus efficace devant les cages”, a assuré vendredi l’entraîneur Mauricio Pochettino, à la veille du choc de la 17e journée.

Derrière, Pocchetino devra faire sans Sergio Ramos. A peine de retouravec une première titularisation prometteuse à Saint-Etienne la semaine passéeRamos ne sera pas du déplacement dans le Pas-de-Calais en raison “d’une fatigue musculaire suite à la reprise en compétition”, a annoncé le club vendredi.

Une raison supplémentaire de s’appuyer sur une évidence: à Lens, il faudra marquer pour gagner. La dernière sortie mitigée du PSG (0-0 contre Nice), a poussé le technicien argentin à rappeler les fondamentaux.

Mercredi, les Parisiens ont terminé leur premier match sans but à domicile depuis avril, une contre-performance jugée avec sévérité par la presse.

Le leader du Championnat, à nouveau bousculé, n’a pas montré de signes évidents de progrès dans le jeu, alors que “Poche” promet des améliorations depuis des semaines.

“On va essayer de travailler la maîtrise et la finition”, a assuré le milieu de terrain Idrissa Gueye après la rencontre.

On peut compter dans ses rangs les superstars Lionel Messi, Kylian Mbappé, Neymar, Angel Di Maria et Mauro Icardi, et connaître des problèmes pour marquer.

Bien que meilleure attaque du Championnat, le PSG a touché ses limites en Ligue des champions, son objectif principal, où elle est la cinquième équipe qui tire le moins de la compétition.

La “Pulga” argentine incarne cette période compliquée. Avec un but en près de dix heures passées sur le terrain en Championnat, l’homme aux sept Ballons d’Or présente un bilan indigne de son palmarès.

“C’est une question d’efficacité et de temps. Il va marquer des buts. Il en a toujours marqué, et il continuera à le faire”, a répondu Pochettino, aux interrogations sur l’utilisation de son N.30.

Icardi attend “sa chance”

Messi n’est pas aidé non plus par les blessures récurrentes depuis le début de saison: Marco Verratti, le plus créatif des milieux de terrain, a manqué ainsi plus de la moitié des matches de L1.

Neymar, lui, est indisponible jusqu’à la mi-janvier, en raison d’une entorse à une cheville contractée dimanche dernier.

Sa blessure maintient la “MNM” à l’état de chantier, et contraint Pochettino à essayer de nouvelles choses, comme positionner Mbappé sur l’aile gauche contre Nice, alors qu’il évoluait dans l’axe depuis le début de la saison.

Quand ses ajustements tactiques ne fonctionnent pas, l’attaque parisienne peut sembler dépendante des exploits individuels de “Kyky” (9 buts toutes compétitions confondues), ou de Di Maria (3 buts)… Ou d’un remplaçant. Mais ces dernières semaines, aucun joueur du banc n’a créé de différences, à commencer par Icardi.

Auteur d’un début de saison encourageant, avec trois buts sur ses cinq premiers matches de Ligue 1, le “Goleador” argentin a perdu le chemin du but après avoir traversé en octobre une crise familiale avec sa femme et agent Wanda.

“Mauro attend une opportunité pour jouer. Il a eu un petit problème. Aujourd’hui, il est à nouveau bien. Il travaille pour obtenir sa chance”, a indiqué Pochettino, qui a aussi déclaré qu’il y aurait du changement au stade Felix Bollaert-Delelis.

A Lens, en janvier, il avait marqué contre Marseille (2-1) pour offrir au PSG le Trophée des champions. Dans cette saison si compliquée pour lui, voilà enfin un repère bienvenu.