L1: Aouar délivre Lyon, difficile vainqueur de Rennes

Le milieu de Lyon, Houssem Aouar, buteur lors du match de Ligue 1 à domicile face au Stade Rennais, le 3 mars 2021
/ © 2021 AFP

Un but de Houssem Aouar a permis à Lyon d’arracher un succès étriqué mais précieux sur son terrain contre Rennes (1-0), mercredi, en match de la 28e journée de Ligue 1 qui lui permet de garder ses distances sur le podium par rapport à Monaco (4e) qui joue plus tard dans la soirée, à Strasbourg.

Entré en jeu à la 58e minute à la place de Bruno Guimaraes, qui remplaçait Paqueta suspendu après son exclusion à Marseille, et dont la performance a été assez terne, Aouar a donné un avantage décisif à l’OL en bénéficiant d’un bon travail de Memphis Depay (74).

Celui-ci s’est arraché pour aller chercher le ballon dans les pieds de Nayef Aguerd et servir son partenaire qui a inscrit ainsi son cinquième but en championnat cette saison, son sixième au total.

C’est aussi la huitième passe décisive pour le Néerlandais.

Peu après, Aouar aurait pu ajouter un second but mais sa tentative a été stoppée par le gardien Alfred Gomis (76).

Jusqu’alors, les Lyonnais avaient produit un jeu poussif, sans idée avec une seule réelle occasion signée Memphis Depay mais son tir, le premier cadré pour Lyon, a été repoussé par Gomis (45+1).

6e défaite d’affilée pour Rennes

Rudi Garcia avait opéré quatre changements par rapport au match contre l’OM et on ne peut pas dire que ces modifications aient été très positives, autant pour le collectif que pour les entrants.

Il y a eu celui, subi, de Paqueta, en raison de la suspension du Brésilien, exclu au Vélodrome et remplacé par Bruno Guimaraes.

Mais aussi ceux de Houssem Aouar, Maxwel Cornet et Tino Kadewere auxquels ont été préférés Maxence Caqueret, Mattia De Sciglio et Islam Slimani.

L’OL a développé un jeu sans rythme avant la mi-temps sans aucune action dangereuse hormis celle de Memphis juste avant la mi-temps.

La seconde période a été beaucoup plus intéressante et plus rythmée, en même temps que Rennes a nettement baissé d’intensité.

Memphis (47, 81), Karl Toko Ekambi (63, 72) ont aussi été menaçants alors qu’un but a été refusé justement pour hors-jeu à Tino Kadewere (68), pour preuves de la vigoureuse réaction de l’OL.

De leur côté, les Rennais, dans l’attente de l’officialisation de la nomination comme entraîneur de Bruno Genesio, l’ancien coach de l’OL (décembre 2015-2019) pour remplacer Julien Stephan démissionnaire, poursuivent une série de six défaites de rang toutes compétitions confondues.

Assez peu dangereux face à Lyon malgré la pression qu’ils ont exercée en fin de match, ils occupent la dixième place du classement, loin de leurs ambitions affichées en début de saison.