L1: Aouar contre Ben Yedder, duel Lyon-Monaco avec vue sur les Bleus

Le Lyonnais Houssem Aouar célèbre son but lors de la rencontre de Ligue 1 face à l’AS Saint-Etienne le 3 octobre 2021
Par Francois-Jean TIXIER, avec Christophe BELLEUDI à Monaco / © 2021 AFP

Lyon-Monaco, c’est un choc d’ambitieux entre cadors de la Ligue 1 samedi (21h00), mais aussi entre le Lyonnais Houssem Aouar et le Monégasque Wissam Ben Yedder, deux joueurs offensifs prétendants à l’équipe de France qui rêvent d’être de l’aventure du Mondial-2022 au Qatar.

Pour se mettre en valeur aux yeux du sélectionneur Didier Deschamps, quoi de mieux que ce vrai classique du championnat de France entre l’OL et l’ASM, samedi à Décines-Charpieu ? Avec un parfum de revanche: la dernière rencontre entre les deux clubs, gagnée par l’OL (3-2), s’était conclue dans la confusion au stade Louis-II, alors que les Lyonnais avaient aussi remporté le match aller (4-1).

En avril, les Monégasques s’étaient en revanche qualifiés pour les demi-finales de la Coupe de France en s’imposant 2-0 à Lyon, là aussi dans une certaine tension.

Pour l’heure, Ben Yedder semble mieux parti qu’Aouar dans la course à la Coupe du monde. Même s’il n’a pas joué, “WBY” était présent en équipe de France la semaine dernière pour la finale à quatre de la Ligue des nations, un trophée remporté dimanche par les Bleus, alors qu’Aouar a disparu des radars après une seule sélection, manquant plusieurs occasions d’y revenir.

Aouar “mieux physiquement”

Son inconstance, des matchs parfois anonymes et un intérêt supposé de grands clubs européens, qui ne s’est jamais concrétisé par une offre d’achat ferme, ont compliqué la trajectoire du milieu de l’Olympique lyonnais, âgé de 23 ans, dans la course au Mondial.

À moins de livrer une grande saison, au niveau qu’Aouar avait affiché au cours du “Final 8” de la Ligue des champions en août 2020 à Lisbonne, où l’OL n’avait chuté qu’en demi-finale contre le Bayern, futur vainqueur (3-0).

“Je suis prêt. Je suis de mieux en mieux physiquement et je me sens plutôt bien sur les derniers matches”, a assuré le joueur juste avant d’affronter Saint-Etienne (1-1) et de marquer juste avant la mi-temps.

Il avait déjà inscrit un but contre Brondby en Ligue Europa (3-0) et ces deux réalisations contribuent à lui redonner confiance, après plusieurs occasions manquées lors des précédentes rencontres.

“La saison passée, je ne me souviens pas d’avoir disputé un match à 100% physiquement. On voit cette année que je vais très bien. Il y a aussi un peu plus de joie dans le jeu et de meilleures connexions entre les joueurs”, a poursuivi le joueur, qui avait souffert d’une pubalgie en 2020-2021.

Avec Peter Bosz aux manettes de l’OL, Houssem Aouar peut jouer relayeur, milieu gauche ou milieu offensif derrière l’avant-centre comme contre les Verts, le 3 octobre, avec Lucas Paqueta en pointe.

Ben Yedder en confiance

Pour Wissam Ben Yedder, en revanche, la confiance semble de mise. Il a déjà inscrit cinq buts en championnat, tous marqués sur les quatre dernières journées, dont un doublé contre l’ASSE (3-1). Il a aussi délivré deux passes décisives.

“Wissam mérite d’être en sélection et d’avoir un peu plus de temps de jeu. Mais quand tu as Mbappé, Griezmann, Benzema, c’est compliqué. Cela vaut aussi pour d’autres attaquants que lui, qui jouent peu en sélection en raison de la très haute qualité du football français”, souligne son entraîneur Niko Kovac.

“Je comprends que Wissam soit un peu déçu car il aime jouer avec la France et faire partie de ce groupe. C’est très valorisant de faire partie de l’effectif d’une nation aussi forte. Il a l’ambition de disputer la Coupe du monde au Qatar. C’est son rêve, il doit le poursuivre”, ajoute le technicien.

“On va l’entourer, l’aider et lui montrer encore plus qu’on croit en lui. Car il est très important pour nous. Il marque toujours des buts essentiels. Il va le montrer encore, j’en suis convaincu”, a-t-il souligné jeudi en conférence de presse.