L1: Angers tombe à Nice mais s’accroche au podium

L’attaquant danois de Nice Kasper Dolberg marque contre Angers, le 30 novembre 2019 à Nice
/ © 2019 AFP

Angers, battu logiquement à Nice (3-1), samedi soir, reste sur le podium de Ligue 1, à quatre points de Marseille, qu’il recevra mardi en ouverture de la 16e journée.

Invaincu depuis quatre matches (deux victoires 1-0, deux nuls 0-0), Angers, qui menait 1-0, n’a donc pas su enchaîner sur le même rythme à l’Allianz Riviera.

A force d’abnégation, le Gym de Patrick Vieira, en position instable depuis quelques rencontres sans résultat, a renversé une rencontre mal embarquée et compte désormais 20 points.

Disposé en 4-1-4-1, Angers s’est présenté avec l’intention d’attendre et contrer. Malgré quelques piques de Myziane Maolida dans le premier quart d’heure (5e et 11e), la domination niçoise s’est avérée stérile. Et dès la première opportunité, à la suite d’un corner, c’est le SCO qui a marqué contre le cours du jeu par Angelo Fulgini parfaitement servi à l’entrée de la surface par Romain Thomas (22e).

L’ex-Valenciennois a enchaîné pichenette sur Maolida, dribbles sur Stanley Nsoki et Dante, avant d’être chirurgical devant Walter Benitez (0-1, 22e).

Le réalisme maximum! A l’angevine? Pas tout à fait puisque, par la suite, les hommes de Stéphane Moulin ont plutôt eu du mal à exister collectivement.

Une fois avant et deux fois après la pause, Nice a su perforer l’une des meilleures défenses de L1.

D’abord, par Arnaud Lusamba, qui a repris un centre de Myziane Maolida consécutif à un bon débordement (1-1, 39e) et mis ainsi un terme à 422 minutes d’invincibilité de Butelle en L1.

Puis par Myziane, qui, pour son premier but en L1 avec Nice, a conclu d’un plat du pied droit enroulé une magnifique action collective Dolberg-Lusamba-Lees-Melou (2-1, 53e).

Les entrées de Pierrick Capelle et Rachid Alioui, dont le but de l’égalisation a été refusé pour hors-jeu (70e) n’a rien changé. Sur un contre en fin de rencontre, Kasper Dolberg a même donné encore plus d’ampleur à la victoire niçoise (3-1, 90e+1).

Angers recevra l’OM, mardi, avec 4 points de retard.