L1: Angers freiné par Amiens mais s’offre un sommet contre Paris

L’attaquant d’Angers Rachid Alioui (g) buteur lors du match nul à domicile à Amiens 1-1 le 28 septembre 2019
/ © 2019 AFP

Contraint au nul à domicile par Amiens (1-1), le SCO d’Angers a perdu deux points, mais pas sa place de dauphin du Paris SG, à qui il rendra visite samedi prochain pour un sommet inattendu de Ligue 1.

Les Angevins, avec 16 points au compteur, sont à égalité avec Nantes, vainqueur à Lyon (1-0), qu’ils devancent toutefois grâce à une meilleure différence de buts (+5 contre +3).

“Parfois c’était un peu désordonné, a reconnu Stéphane Moulin, l’entraîneur d’Angers. Mais quitte à passer à travers, il fallait tout tenter pour renverser le score. Ca a fini par payer, c’est la satisfaction qui l’emporte”.

Amiens, qui ne perd pas à l’extérieur pour la seconde fois de suite après son succès à Metz, reste bloqué à la 15e place (8 points). Angers n’aura donc pas réussi à enchaîner une cinquième victoire de suite à domicile, et se contentera d’égaler la passe de quatre déjà réalisée en 1980. La faute au gardien d’Amiens Régis Gurtner.

S’il n’a rien pu faire sur l’égalisation de Rachid Alioui, d’une énorme frappe de 20 mètres sous la barre (83e), le gardien d’Amiens a sorti une grande partie, réalisant notamment deux énormes parades. D’abord sur une tête à bout à portant de Romain Thomas (34e), puis sur une reprise de volée toute aussi spontanée de Sada Thioub (73e).

Butelle se rate

La belle prestation de Gurtner est d’autant remarquable qu’Amiens a d’abord pris les devants sur une nouvelle bévueencore une, après celles à Lyon et Lillede Ludovic Butelle, le gardien d’Angers. Sur une action anodine, il a complètement manqué sa relance, dans les pieds de Cornette. Mendoza, seul dans l’axe, a alors pu pousser le centre de ce dernier au fond des filets angevins (12e).

Le SCO a alors commencé une course à handicap qu’il a bien cru ne jamais pouvoir remonter. Mais Rachid Alioui est passé par là. L’ancien Nîmois a ainsi inscrit son troisième but de la semaine, après son doublé contre Toulouse, mercredi (2-0). Avec quatre buts, il est désormais le meilleur buteur angevin.

“Le seul regret que j’ai, c’est qu’on est rentré relativement facilement dans leur 16 m mais on a manqué de présence et de justesse pout terminer ces actions”, a encore dit Stéphane Moulin. “Mais on est toujours invaincus chez nous, on est toujours deuxième, la belle série continue”.

Pour Luka Eslner, le coach d’Amiens, c’est “un mélange d’émotions”: “On est fiers et heureux d’avoir pris un point ici. On a eu du courage, le sens du sacrifice. Mais il y a de la frustration. On a eu des moments à exploiter pour les contrer. Le point est positif avec un petit regret”.