L1: Angers accroche un bon nul à Montpellier

Le milieu d’Angers Angelo Fulgini (c) entre les Montpelliérains Damien Le Tallec (g) et Arnaud Souquet, le 26 octobre 2019 au stade de la Mosson à Montpellier
/ © 2019 AFP

Angers, qui restait sur deux défaites d’affilée, s’est quelque peu rassuré en obtenant le nul (0-0) samedi à Montpellier, freiné à domicile, lors de la 11e journée de Ligue 1.

Grâce à ce deuxième résultat positif à l’extérieur, un mois après leur victoire à Toulouse (0-2), les Angevins (5e) interrompent une série de deux échecs à Paris et devant Brest.

L’équipe de Stéphane Moulin émerge de son léger passage à vide avant de recevoir dans une semaine Strasbourg.

Coup d’arrêt en revanche pour Montpellier. L’équipe de Michel Der Zakarian met un terme à une série de quatre succès consécutifs à la Mosson (Lyon, Nice, Nîmes, Monaco) et s’enlise dans l’anonymat du milieu de tableau (9e).

Montpellier, classé l’an passé à la 6e place, ne parvient pas à confirmer et suscite quelques interrogations au quart de la saison.

Le retour de la recrue phare Téji Savanier, titularisée pour la première fois depuis son transfert de Nîmes, n’a pas suffi pour restaurer la cohésion collective d’une équipe fragilisée et inefficace à l’extérieur. L’ancien Croco, rétabli d’une entorse au genou contractée fin juillet, a joué pendant 70 minutes. S’il a pesé sur le jeu de son équipe, celle-ci a joué un peu trop à son rythme pour vraiment bousculer les Angevins, bien organisés autour de leur schéma habituel.

Manque de réalisme

L’équipe de Der Zakarian a par ailleurs singulièrement manqué de réalisme dans cette rencontre à l’image de son attaquant Gaëtan Laborde, toujours en quête de son premier but de la saison.

L’ancien Bordelais, servi par son compère Andy Delort, a mal ajusté une tête (2), avant que Delort ne butte sur le gardien Butelle (41). Et juste avant la pause, le défenseur portugais Pedro Mendes a expédié une tête de peu au-dessus.

Le MHSC s’est appuyé sur son nouveau gardien argentin Géronimo Rulli, impeccable pour contrôler les contres d’Angers, habile pour jouer dans le dos de la défense héraultaise. Rulli a notamment repoussé deux frappes de Santamaria et assuré une sortie dans les pieds de Bahoken (24).

Montpellier a haussé le rythme en seconde période sans trouver la solution dans la très regroupée défense d’Angers. Ainsi, une parfaite demi-volée de Laborde a rebondi sur la base du poteau de Butelle. A dix minutes de la fin (81), sur un centre de Souquet, Delort a manqué de précision dans sa reprise du plat du pied.

De son côté, l’avant-centre Stéphane Bahoken, oublié par la défense héraultaise, a placé une frappe croisée au ras du poteau (64) et du hold-up. Mais a final Angers se contente de ce nul.