L1: à l’ombre de Messi, le PSG a lancé sa mission reconquête

L’attaquant argentin du Paris SG Mauro Icardi célèbre son but sur la pelouse de Troyes lors de la prmeière journée de Ligue 1 le 7 août 2021
Par Alexis HONTANG / © 2021 AFP

Le Paris SG a réussi son retour en Ligue 1, samedi, par un succès chez le promu Troyes (2-1) qui n’éclipse pas la brûlante actualité du club autour de l’éventuelle arrivée de la superstar Lionel Messi.

Achraf Hakimi (19e) et Mauro Icardi (21e) ont frappé coup sur coup pour permettre au PSG de prendre la première place du Championnat au terme de la soirée.

Revanchard après un dernier exercice qui a sacré Lille, le club de la capitale a juré que l’on ne l’y reprendrait plus.

Devant ses supporters, dans un stade sans jauge qui a rappelé le football de l’avant-Covid, fumigènes inclus, Paris a tenu sa promesse.

Le voilà lancé, au niveau comptable, en attendant le perfectionnement du système que met en place l’entraîneur Mauricio Pochettino, privé dans l’Aube de nombreux cadres, dont Neymar et Marco Verratti.

Le PSG a été mené par des courageux Troyens (9e), et sans plusieurs parades de Keylor Navas (28e, 35e, 90e, 90e+1), le match aurait pu lui échapper.

“Ca a été un match difficile. J’aimerais gagner avec plus d’écart, mais ce n’est pas toujours comme ça”, a réagi “Poche”.

Ce succès lui permet de garder de la sérénité autour de la préparation, dans l’attente de prochains jours qui s’annoncent bouillants.

Car le départ du FC Barcelone de Messi, jeudi, a mis le PSG, en pole pour l’accueillir, au centre d’un feuilleton mondial.

Forcément, l’absence à Troyes du président Nasser Al-Khelaïfi et du directeur sportif Leonardo a nourri toutes les spéculations autour des négociations en cours.

“C’est le meilleur joueur contre qui j’ai joué dans ma vie. Mais je ne sais pas s’il va jouer ici, honnêtement je ne sais pas”, a juré le milieu Ander Herrera, à Canal+.

Navas décisif

Mais, pour ceux qui rêvaient un peu trop fort de la “Pulga”, il a suffi d’une dizaine de minutes pour revenir à une réalité moins pimpante.

L’ouverture du score troyenne a pointé du doigt les errements d’une défense privée de son patron Marquinhos et de la recrue Sergio Ramos, blessée à un mollet.

Presnel Kimpembe, propulsé capitaine, et Thilo Kehrer partagent les torts sur le corner qui a conduit à la tête victorieuse d’Oualid El-Hajjam.

Renaud Ripart (28e, 35e) a tenté d’enfoncer le clou, or il a trouvé Navas, qui a sorti les arrêts qu’il fallait pour rassurer des Parisiens en rodage.

En fin de match, le Costaricien a de nouveau été vigilant, face à Florian Tardieu (90e) et Ripart (90e+1).

L’absence de repères tactiques n’est pas une excuse pour une équipe qui dispose de talents capables de la sortir de n’importe quelle situation.

Paris devait gagner, comme le répète Pochettino, et c’est ce qu’il a fait, grâce à ses individualités.

Dans son couloir droit, Hakimi a été brillant, justifiant à chacune de ses percussions les 60 millions d’euros versés par son club à l’Inter Milan cet été.

Mbappé pas en réussite

Bien servi par Ander Herrera, l’international marocain a égalisé d’une reprise de volée en angle fermé, pour son premier but en compétition officielle avec le PSG.

Deux minutes plus tard, Icardi a signé le 2-1 (21e), sur une passe décisive signée Kylian Mbappé, lancé par Herrera, encore lui.

Mais des stars présentes, “Kyky” a été la moins en vue. Absent du Trophée des champions afin de poursuivre sa préparation physique, l’attaquant n’a pas été en réussite, après un Euro raté avec les Bleus.

Sa meilleure occasion a été déviée sur la ligne de but par Jimmy Giraudon (24e). Il a envoyé une belle frappe de loin, un peu trop haute (81e).

Le Bondynois bondissant a montré qu’il n’avait rien perdu de son sens du dribble (44e, 66e), mais sans son complice Neymar, les bons ballons ont été rares.

Pour lui, les rumeurs autour de son avenir vont reprendre de plus belle dès la fin du match, d’autant que l’arrivée attendue de Lionel Messi pourrait faire bouger les choses.