L1: à Lille, Weah apporte enfin sa pierre à l’édifice

Le jeune attaquant de Lille Timothy Weah buteur face à Montpellier à La Mosson, le 23 décembre 2020
/ © 2021 AFP

Longuement blessé pour sa première saison avec Lille, l’ailier Timothy Weah a retrouvé sa place dans le groupe depuis l’automne et compte capitaliser sur sa bonne fin d’année 2020 en Ligue 1 pour grappiller du temps de jeu dès samedi à Nîmes (21h00).

Dans un effectif nordiste très riche, le natif de New York a su récemment se faire une place dans la rotation de Christophe Galtier malgré une concurrence très forte dans son secteur de jeu, avec notamment Jonathan Bamba, Jonathan Ikoné, Yusuf Yazici ou encore Luiz Araujo.

Arrivé du Paris SG, son club formateur, pour dix millions d’euros à l’été 2019, le jeune international américain (20 ans) s’est montré décisif en décembre en inscrivant trois buts et en délivrant une passe décisive… tout en étant souvent remplaçant.

“+Tim+ est comme nous l’avons eu en début de saison dernière avant sa blessure. C’est un joueur plein de potentiel, avec du feu dans les jambes. Il a déjà marqué 3 buts avec très peu de temps de jeu”, a souligné Christophe Galtier mardi.

Saison catastrophique

Le fils de George Weah, Ballon d’Or 1995 et actuel président du Liberia, a en effet connu une première saison catastrophique avec les Dogues.

Blessé à une cuisse dès la deuxième journée de championnat, il a multiplié les rechutes et n’a rejoué que dix minutes durant le reste de la saison, mi-février face à Marseille. Une situation inédite qui n’a pas été évidente à gérer pour le jeune ailier, qui compte déjà dix sélections et un but avec la +Team USA+.

“Je n’avais jamais été blessé avant, donc la saison dernière a été très dure à vivre car tu veux faire partie de l’équipe. Je suis resté fort mentalement et je me suis battu pour revenir. Cette année est derrière moi, ça m’a pris plus longtemps que je pensais, mais ça va de mieux en mieux”, disait Timothy Weah début décembre à la veille d’un match de Ligue Europa sur la pelouse du Celtic Glasgow… au cours duquel il a inscrit son premier but avec le Losc.

Polyvalence

Le joueur, qui est rapide, explosif et technique, a également plusieurs cordes à son arc puisqu’il peut jouer en pointe, au milieu, à gauche ou à droite et même au poste de défenseur latéral.

Cette polyvalence est un atout non négligeable aux yeux de Christophe Galtier, qui l’a fait entrer comme ailier avant de le replacer comme latéral droit mercredi lors de la défaite surprise contre Angers (2-1).

“Il est capable de jouer à n’importe quel poste. C’est un bon équipier et il aidera toujours l’équipe. Je sais que je peux compter sur lui”, a fait valoir le technicien nordiste. “Il a digéré sa mauvaise période, il n’a plus aucune retenue. Il est plein d’énergie et de fraîcheur et a une grosse envie de nous apporter.”

Samedi aux Costières, Weah pourrait débuter au sein d’une équipe lilloise revancharde, après la déconvenue subie mercredi à domicile face au SCO.

“On était en deçà de ce qu’on fait habituellement. On n’était pas préparé mentalement à faire les efforts. Quand on a l’ambition de se qualifier pour la Ligue des champions, on ne peut pas avoir de baisse de l’investissement”, a martelé Christophe Galtier. “J’ose espérer qu’on va montrer un visage beaucoup plus séduisant et surtout beaucoup plus compétiteur.”

Une défaite sur la pelouse de la lanterne rouge pour la 19e et dernière journée de la phase aller, viendrait en effet ternir un peu une première partie de saison très bonne jusque-là.