Kenya: abandon des charges contre le président de la Fédération kényane

Le président de la Fédération kényane de foot Nick Mwendwa, à son arrivée au tribunal Milimani de Nairobi, le 15 novembre 2021
/ © 2021 AFP

La justice kényane a abandonné les charges qui visaient le président de la Fédération de football (FKF) Nick Mwendwa, soupçonné de corruption, et l’affaire a été classée jeudi, après que l’Etat n’a pas réussi à rassembler de preuves.

Mwendwa avait été arrêté le 12 novembre, au lendemain de la mise en place par la ministre des Sports Amina Mohamed d’un comité par intérim pour diriger la Fédération kényane de football. Cette mise sous tutelle de la FKF faisait suite à une enquête qui avait mis au jour des détournements de fond durant le mandat de Mwendwa.

Mais Wandia Nyamu, magistrate à Nairobi, a conclu à un non-lieu : “je déclare cette affaire close”, a-t-elle déclaré.

L’accusation a toutefois affirmé qu’elle comptait poursuivre les enquêtes sur les finances de la FKF.

La FKF “n’a pas réussi à rendre compte des sommes allouées par le gouvernement”, avait expliqué Amina Mohamed, avant d’ajouter qu’elle n’avait pas non plus dévoilé “toutes les aides financières qu’elle reçoit d’autres sponsors”.

Le comité par intérim a annoncé que le championnat allait reprendre le 4 décembre, après avoir été reporté de deux semaines à la suite de la suspension de la fédération.