JO de Tokyo: 4.000 vaccins offerts pour les athlètes des Amériques

Le président de l’Organisation sportive panaméricaine Neven Ilic (drapeau) lors de la cérémonie de clôture des Jeux panaméricains de Lima, le 11 août 2019
/ © 2021 AFP

L’Organisation sportive panaméricaine, qui réunit les quarante-et-un comités nationaux olympiques du continent américain, a offert 4.000 vaccins contre le Covid-19 aux athlètes et officiels des Amériques participant aux Jeux olympiques de Tokyo-2021, a annoncé jeudi la Panam Sports.

“Nous avons fait un effort important et sommes parvenus à un grand accord qui aidera tous les athlètes qui n’ont pas eu l’occasion d’être vaccinés, à pouvoir recevoir le vaccin (unidose) Johnson & Johnson aux Etats-Unis, et ainsi voyager plus protégés pour participer aux Jeux olympiques de Tokyo”, a déclaré le président de Panam Sports, Neven Ilic, dans un communiqué publié mardi à Santiago du Chili.

Panam Sports financera les déplacements des athlètes et officiels afin qu’ils soient vaccinés à Miami, en Floride, au moins 30 jours avant leur entrée au Japon.

Des athlètes de plus de 40 pays d’Amérique latine et des Caraïbes participeront aux Jeux olympiques de Tokyo.

Dans cette région, l’une des plus durement touchées par la pandémie, la vaccination est lente et inégale et se heurte à des problèmes d’approvisionnement.

“Nous savons que dans beaucoup de nos pays du continent, il est très difficile de se faire vacciner contre le Covid-19”, a déclaré M. Ilic, ancien président du Comité olympique chilien.

Au Brésil, qui a l’une des plus importantes représentations du continent aux jeux et qui comptait 462 athlètes à Rio-2016, quelque 35 millions de personnes (16 % de la population) ont été vaccinées avec la première dose et près de 17 millions avec la seconde.

Le Chili, dont le processus de vaccination est l’un des plus avancés de la région, a administré deux doses à 7,5 de ses 19 millions d’habitants, et sa représentation à Tokyo espère dépasser les 42 athlètes qu’il a emmenés à Rio 2016.

En mars dernier, Cuba a commencé à vacciner plus d’une centaine d’athlètes en quête d’une place aux Jeux olympiques de Tokyo avec l’un des vaccins en test conçu et développé sur l’île, parmi lesquels la lutteuse Mijain López, couronnée à Pékin-2008, Londres-2012 et Rio-2016.