Italie: un nouvel international italien touché par le Covid-19

Federico Bernardeschi avec la sélection italienne contre l’Estonie, le 11 novembre 2020 à Florence
/ © 2021 AFP

La contamination au Covid-19 apparue au sein de la sélection italienne de football lors de la dernière trêve internationale continue de s’étendre avec l’annonce mardi du test positif du milieu de la Juventus Federico Bernardeschi.

Le joueurle sixième ou septième international azzurro testé positif depuis ce rassemblementest “asymptomatique” et a été placé “à l’isolement”, a annoncé le club turinois.

La Juventus dispute mercredi (16h45 GMT) un match en retard contre Naples, rencontre qui n’avait pas eu lieu en octobre en raison de cas de coronavirus chez les Napolitains. Pas de nouveau de report à l’ordre du jour selon les autorités sanitaires turinoises qui ont estimé mardi soir ne pas être, à ce stade, en présence d’un “foyer” de contamination à la Juve.

Un foyer de contamination est apparu en équipe nationale d’Italie, dans l’encadrement du sélectionneur Roberto Mancini, à l’occasion des récents matches de qualification pour le Mondial-2022.

Avant Bernardeschi, cinq autres internationaux ont officiellement été testés positifs: Leonardo Bonucci (Juventus), Marco Verratti et Alessandro Florenzi (Paris SG), Vincenzo Grifo (Fribourg) et Alessio Cragno (Cagliari).

Selon plusieurs médias, le gardien du Torino Salvatore Sirigu est également positif. Le Torino a annoncé un cas mais sans dévoiler l’identité du joueur concerné.

La Fédération italienne avait pour sa part annoncé les cas positifs de quatre membres de l’encadrement, juste après le dernier match disputé en Lituanie (victoire 2-0) le 31 mars. Mais il y aurait davantage de cas dans la large délégation d’une soixantaine de personnes qui avait fait le déplacement à Vilnius, selon le quotidien La Repubblica.

Pour les trois matches qualificatifs, Roberto Mancini avait fait le choix de convoquer un nombre inhabituellement important de joueurs (38 au début du rassemblement) pour faire face à d’éventuels forfaits.

Sur ces 38 joueurs, près d’une trentaine ont joué samedi en Serie A, dont Cragno, Sirigu et Bernadeschi testés positifs depuis.

Sassuolo, comme samedi contre la Roma (2-2), se passera de nouveau mercredi contre l’Inter Milan, en match en retard, de ses internationaux italiens (Locatelli et Ferrari), laissés à l’isolement par précaution en dépit de tests négatifs, a indiqué mardi en conférence de presse l’entraîneur neroverde Roberto De Zerbi.