Italie: un de chute pour la Roma de Mourinho

Nicolo Zaniolo tente de stopper Federico Ceccherini de l’Hellas, pour la première défaite de l’AS Rome cette saison en Serie A, le 19 septembre 2021 à Vérone
/ © 2021 AFP

José Mourinho, après six victoires de rang depuis son arrivée à la Roma (toutes compétitions confondues), a subi dimanche sa première défaite à Vérone, victime de la révolte de l’Hellas vainqueur 3-2 pour prendre ses premiers points du championnat.

Face à un autre mal classé, Cagliari, la Lazio a également été bousculée et a dû s’employer à domicile (2-2) pour éviter une troisième défaite de rang, après ses revers à Milan (0-2) en Serie A puis contre Galatasaray (0-1) en Ligue Europa.

Face à une équipe de l’Hellas en panne de confiance après trois défaites, les Giallorossi pensaient avoir fait le plus dur en ouvrant la marquesous une pluie diluviennepar une talonnade de grande classe de leur capitaine Lorenzo Pellegrini (36e).

Mais Igor Tudor, débarqué cette semaine pour remplacer Eusebio Di Francesco sur le banc de Vérone, a su trouver les mots pour relancer ses joueurs, conquérants dans une belle seconde période contre des Giallorossi rattrapés par la fatigue.

Antonin Barak (49e), Gianluca Caprari (54e) et Davide Faraoni (63e), d’une frappe magnifique, ont ainsi offert à Tudor sa première victoire, même si la Roma était temporairement revenue à 2-2 sur un but contre son camp d’Ivan Ilic (58e).

La série s’arrête donc là pour Mourinho qui avait remporté ses six premiers matches, trois en championnat et trois en Ligue Europa Conférence.

“Je connaissais leurs qualités, avant même le changement d’entraîneur. Ils avaient déjà posé de gros problèmes à leurs adversaires. Ensuite, quand il y a changement d’entraîneur, il y a souvent une réaction au niveau mental, cela peut arriver”, a commenté le “Special One” sur la chaîne DAZN.

“Il n’y a rien à reprocher aux joueurs dans l’attitude. Mais on ne s’est pas bien adaptés à leur façon de jouer, on a perdu des duels au niveau individuel et ils ont mis davantage d’intensité”, a-t-il reconnu.

A Rome, la Lazio menait elle aussi à la pause (1-0) grâce à une tête croisée de l’inévitable Ciro Immobile (45e), pour son cinquième but de la saison.

Mais les Sardes, eux aussi décidés à relever la tête avec un nouvel entraîneur (Walter Mazzarri a remplacé cette semaine Leonardo Semplici), ont joliment réagi au retour des vestiaires. Joao Pedro a repris de la tête une jolie “louche” de Razvan Marin (46e) puis Keita Baldé a conclu un joli mouvement en contre (62e).

A l’énergie, les joueurs de Maurizio Sarri (suspendu après son exclusion à Milan la semaine dernière) ont arraché un point grâce à l’entrant Danilo Cataldi (83e).