Le prĂ©sident de Naples Aurelio De Laurentiis avant le match de Serie A contre l’Inter Milan, le 15 dĂ©cembre 2013 au stade San Paolo Ă  Naples
/ © 2019 AFP

La situation Ă©tait tendue mercredi Ă  Naples entre les joueurs et les dirigeants du club, après la dĂ©cision de l’Ă©quipe de refuser la mise au vert imposĂ©e par le prĂ©sident Aurelio De Laurentiis.

Cette mise au vert avait Ă©tĂ© dĂ©crĂ©tĂ©e samedi après une dĂ©faite 2-1 en Serie A sur le terrain de l’AS Rome. Elle devait durer huit jours jusqu’Ă  dimanche et a Ă©tĂ© respectĂ©e jusqu’Ă  mardi soir, après le match nul enregistrĂ© en Ligue des Champions face au RB Salzbourg (1-1).

Alors qu’ils auraient dĂ» rentrer au centre d’entraĂ®nement de Castel Volturno, les joueurs ont fait savoir aux dirigeants du club qu’ils ne le souhaitaient pas et sont tous rentrĂ©s chez eux, rapportaient mercredi matin les mĂ©dias sportifs italiens.

L’entraĂ®neur Carlo Ancelotti, qui avait exprimĂ© dès lundi son dĂ©saccord quant Ă  cette mise au vert, a de son cĂ´tĂ© dormi Ă  Castel Volturno.

L’entraĂ®nement s’est tenu normalement mercredi matin. Mais dans la foulĂ©e, le club a publiĂ© un communiquĂ© expliquant qu’il comptait “protĂ©ger ses intĂ©rĂŞts au plan Ă©conomique, patrimonial, d’image et disciplinaire”. Des sanctions pourraient donc ĂŞtre prises contre les joueurs.

Le club explique Ă©galement que la poursuite ou non de la mise au vert Ă©tait dĂ©sormais de la responsabilitĂ© d’Ancelotti et a dĂ©crĂ©tĂ© un “silence radio” jusqu’Ă  nouvel ordre. Mardi dĂ©jĂ , Ancelotti n’avait pas participĂ© Ă  la confĂ©rence de presse d’après-match.

Naples est 7e de Serie A après trois matches sans victoire. Le club est en revanche bien placé pour se qualifier pour les 8e de finale de la Ligue des champions.