Italie: rien ne va plus entre l’Inter et son entraîneur Conte

L’entraîneur de l’Inter Milan Antonio Conte au cours du match de championnat contre Parme, le 4 mars 2021 à Parme
/ © 2021 AFP

Le torchon brûle entre l’Inter Milan, champion d’Italie pour la première fois depuis 2010, et son entraîneur Antonio Conte, ce dernier étant opposé au projet des propriétaires du club dont l’objectif est de réduire les coûts, affirme mercredi la presse italienne.

“Inter-Conte, c’est le divorce”, titre le quotidien spécialisé Gazzetta dello sport, ajoutant que “l’adieu officiel pourrait intervenir dans les prochaines 48 heures”, alors que le contrat de l’entraîneur prévoyait une saison supplémentaire.

A l’origine du désaccord entre le propriétaire chinois Suning et Antonio Conte, les graves difficultés financières du club qui empêcheraient l’entraîneur de pouvoir disposer des joueurs dont il pense avoir besoin pour poursuivre le parcours gagnant de l’équipe.

L’Inter a enregistré la saison dernière des pertes de plus de 100 millions d’euros et Suning, géant de la distribution de produits électroniques qui possède depuis 2016 près de 70% des parts de l’Inter, est lui-même dans la tourmente, notamment en raison de la pandémie de Covid-19.

Suning s’est ainsi désengagé du club chinois du Jiangsu FC, pourtant récemment champion, qui a dû mettre la clé sous la porte fin février.

Il y a cinq jours, l’Inter Milan a finalisé un accord avec le fonds d’investissement américain Oaktree Capital qui va lui apporter 275 millions d’euros sous forme d’un prêt.

Selon la presse italienne, le groupe Suning devra rembourser le prêt consenti par Oaktree Capital lors des trois prochaines années.

Dans ce contexte, Suning veut économiser au maximum aussi bien sur l’achat de nouveaux joueurs que sur leurs salaires, tout en cherchant une plus-value en cédant ceux ayant la plus haute valeur sur le marché, une démarche qu’Antonio Conte juge incompatible avec la volonté de jouer au plus haut niveau en Europe.