Italie: Naples rend hommage à Maradona en prenant seul la tête

Les joueurs du Napoli en communion avec leurs supporters après leur festival offensif contre la Lazio au stade Diego-Maradona, le 28 novembre 2021
/ © 2021 AFP

Après les statues et les maillots à l’effigie de Diego Maradona, les joueurs de Naples ont rendu hommage sur le terrain à l’idole argentine en dominant la Lazio Rome (4-0) dimanche pour prendre seuls la tête du Championnat d’Italie.

Le “Napoli” compte trois points d’avance sur l’AC Milan, battu à domicile par Sassuolo (3-1) plus tôt dimanche dans le cadre de cette 14e journée.

Après l’inauguration d’une première statue de Maradona devant l’ancien stade San Paolo jeudi, une deuxième a été présentée avant la rencontre au sein même de l’enceinte de Naples.

Sous une pluie battante, les Napolitains, qui arboraient encore un maillot à l’effigie de Maradona, décédé il y a un an à l’âge de 60 ans, ont rapidement fait la différence, marquant trois buts au cours des trente premières minutes.

Le Polonais Piotr Zielinski a rapidement ouvert la marque (7e) d’un tir du gauche dans la surface, puis l’attaquant belge Dries Mertens a réussi un doublé, avec deux belles frappes enroulées qui ont trompé le gardien vétéran Pepe Reina, après une série de crochets tout d’abord (10e) et depuis l’extérieur de la surface (29e).

En fin de match, l’Espagnol Fabian Ruiz y est allé à son tour de sa frappe enroulée, mais du gauche cette fois, pour le 4-0 final (85e).

Naples, pourtant sans plusieurs titulaires blessés ou malades (Osimhen, Ounas, Politano, Anguissa, Zanoli), a ainsi fort bien réagi après ses deux défaites d’affilée, à Milan contre l’Inter (3-2) en championnat (sa seule de la saison en Serie A) et à Moscou face au Spartak (2-1) en Ligue Europa mercredi.

La Lazio, déjà battue chez elle par la Juventus (2-0) lors de la journée précédente, est 8e, à quatre points de l’AS Rome (5e).

Milan décroche

De son côté l’AC Milan s’est incliné pour la deuxième fois de la saison, une semaine après sa première défaite, battu 3-1 à domicile par Sassuolo (12e).

Les hommes de Stefano Pioli, qui avaient chuté pour la première fois en championnat contre la Fiorentina (4-3) samedi, sont de nouveau tombés à San Siro.

Les Milanais ont pourtant été les premiers à se mettre en action par Romagnoli, qui a ouvert le score de la tête sur un corner bien joué (21e).

La réponse de Sassuolo n’a pas tardé, et quelle réponse ! D’une frappe limpide de l’intérieur, Gianluca Scamacca a trouvé la lucarne de Mike Maignan et égalisé (24e).

L’attaquant italien a été à l’origine du deuxième but des siens, voyant son ballon, repoussé par le portier français de Milan, être envoyé au fond de ses propres filets par le défenseur Simon Kjaer (33e).

Sans solution, quatre jours après leur succès contre l’Atlético Madrid (1-0) en Ligue des champions, les Rossoneri ont vu leurs adversaires creuser l’écart par Berardi, auteur d’un but superbe: après un dribble ravageur sur Romagnoli, l’ailier a glissé le ballon entre les jambes de Maignan (66e).

Dix minutes plus tard, le cauchemar s’est poursuivi pour Alessio Romagnoli, exclu pour une faute grossière.

Au classement, l’Inter, qui l’a emporté à Venise 2-0 samedi, est troisième à une longueur derrière l’AC Milan (2e) et avec trois points d’avance sur l’Atalanta (4e), vainqueur 1-0 sur le terrain de la Juventus (7e), samedi également.