Italie: Milan solide, Giroud combatif et Maignan déjà décisif

Le milieu espagnlo Brahim Diaz, auteur du but de la victoire de l’AC Milan à la Sampdoria Gênes, le 23 août 2021
/ © 2021 AFP

L’AC Milan, sans Zlatan Ibrahimovic absent jusqu’à la mi-septembre, a assuré l’essentiel pour ses débuts chez la Sampdoria de Gênes (1-0), lundi, avec un Olivier Giroud combatif pour ses premiers pas en Italie et un Mike Maignan déjà impeccable sur sa ligne.

Si l’ex-attaquant de Chelsea n’a pas marqué, il a mouillé le maillot rouge et noir pendant 90 minutes, dans un rôle d’avant-centre pivot à la “Ibra”, n’hésitant pas à presser haut la défense adverse.

Milan, privé d’autres pièces maîtresses pour la reprise (Kessié et Bennacer au milieu), a été au diapason de son nouvel avant-centre français, avec un match engagé, à défaut d’être parfait.

Un but rapide de Brahim Diaz, sur un centre de Davide Calabria (9e), a récompensé cette entrée en matière solide.

S’il n’a pas été irréprochable sur le coup, le gardien génois Emil Audero a fait bonne garde tout le reste du match pour maintenir les Blucerchiati à flot, décisif notamment devant Rafael Leao (5e) et Theo Hernandez (26e).

Olivier Giroud a aussi trouvé les gants du gardien, après un bon contrôle, mais il était peut-être en position de hors-jeu (40e). Et en fin de match, il n’a pas été loin de reprendre un ballon brûlant de la tête (78e).

La confiance de Maignan

Pas de but pour le Français, qui a beaucoup couru mais a aussi souvent été bousculé par une défense décidée à faire honneur à la réputation du rugueux calcio, laissant généralement moins d’espaces que le football anglais que Giroud fréquentait depuis 2012.

On a vu en seconde période l’entraîneur milanais Stefano Pioli lui demander de prendre davantage la profondeur, ce que le Français s’est employé à faire, mais sans se créer beaucoup d’occasions.

Milan va beaucoup compter sur lui en ce début de saison, alors que Ibrahimovic, opéré en juin du genou gauche, ne sera pas de retour sur les terrains avant mi-septembre.

A l’autre bout de la pelouse, l’autre recrue française du mercato milanais, Mike Maignan, a lui aussi réussi ses débuts. Chargé de faire oublier Gianluigi Donnarumma, parti au Paris SG, l’ex-Lillois a réussi un sans-faute.

Il a été impeccable sur sa ligne, notamment pour dévier sur sa barre un coup franc puissant de Manolo Gabbiadini (17e) puis bloquer une nouvelle tentative du Génois (53e). Il l’a été tout autant dans ses sorties aériennes ou au pied, au devant de Fabio Quagliarella (14e, 56e).

Le gardien N.3 des Bleus a dégagé beaucoup de confiance dans ses interventions, notamment dans une fin de match plus tendue. Une prestation décisive car Milan, un peu moins fringant en seconde période, n’a pas réussi à prendre le large, Ante Rebic ratant une balle de 2-0 dans le temps additionnel.