Italie: Milan provisoirement en tête en battant la Sampdoria

L’AC Milan, grâce à un but de Rafael Leao, a dominé la Sampdoria pour se hisser en tête de la Serie A, le 13 février 2022
/ © 2022 AFP

L’AC Milan a profité du nul entre Naples et l’Inter Milan (1-1) samedi pour prendre au moins provisoirement la tête de la Serie A grâce à une victoire sans difficulté contre la Sampdoria (1-0), dimanche lors de la 25e journée.

Un but rapide de Rafael Leao (8e) a suffi à des Rossoneri maladroits en seconde période pour prendre un point d’avance sur les Nerazzurri (2e), qui comptent toutefois un match en retard, et deux sur le Napoli (3e).

En confiance après avoir renversé l’Inter (2-1) le week-end dernier, Milan a rapidement pris les devants face à une Samp à la lutte pour le maintien (16e).

Malgré l’absence de Théo Hernandez, suspendu (et remplacé par Alessandro Florenzi), les Rossoneri ont encore frappé côté gauche, le couloir de tous les dangers pour leurs adversaires: sur un dégagement aux allures de passe décisive du gardien Mike Maignan, Rafael Leao, en grande forme en ce début d’année, s’est échappé pour repiquer et ouvrir la marque.

Après ce départ canon, Milan a géré tranquillement contre un adversaire inoffensif.

Mais le nouveau leader est resté jusqu’au bout sous la menace d’une égalisation, faute d’avoir su marquer un second but. La faute à l’excellent gardien génois Wladimiro Falcone, impeccable devant Junior Messias (44e) deux fois face à Olivier Giroud, auteur d’un beau ciseau (59e) puis d’une tête dangereuse (70e), et devant Ante Rebic (82e).

“Les matches peuvent aussi se gagner 1-0, on n’a quasiment rien laissé à notre adversaire, cela montre que l’équipe a atteint un bon stade de maturité”, s’est néanmoins félicité l’entraîneur Stefano Pioli.

“Trois victoires de rang, cela nous donne beaucoup de confiance dans le jeu”, a confirmé Sandro Tonali, après la semaine parfaite des Rossoneri, également vainqueurs de la Lazio (4-0) mercredi en quarts de finale de la Coupe d’Italie.

Milan, dont l’agenda s’est allégé avec son élimination de toutes les compétitions européennes, met donc la pression sur l’Inter et Naples, deux équipes encore engagées sur la scène continentale.

À deux doigts de s’échapper le week-end dernier avant de céder en fin de match dans le derby, l’Inter Milan n’a désormais plus que son match en retard (contre Bologne) comme joker, après son nul à Naples samedi.

Le seule confrontation directe restant au programme d’ici la fin de saison dans ce trio de tête sera Naples-Milan le 6 mars.