Italie: Milan et l’Inter gâchent encore

Rafael Leao vient d’ouvrir le score pour l’AC Milan face à l’Udinese à San Siro, le 25 février 2022
/ © 2022 AFP

L’AC Milan et l’Inter Milan continuent de gâcher en tête de la Serie A, incapables de battre l’Udinese (1-1) et le Genoa (0-0) vendredi en ouverture de la 27e journée, avant de se retrouver mardi en demi-finale aller de la Coupe d’Italie.

Le leader rossonero comme son dauphin nerazzurro (à deux points, mais avec un match de plus à jouer) sont tous deux sortis frustrés d’une soirée qui fait les affaires de Naples, troisième, qui reviendra au sommet en cas de victoire contre la Lazio dimanche.

Une semaine après leur nul décevant chez La Salernitana (2-2), lanterne rouge, Milan a encore calé.

Rafael Leao avait pourtant fait le plus difficile en ouvrant la marque à San Siro pour les Rossoneri (29e). Mais Milan s’est ensuite endormi, rejoint sur un but signé Destiny Udogie (66e), peut-être avec l’aide du bras mais l’assistance vidéo (VAR) l’a validé.

“C’est une grande émotion, mon premier but en professionnel”, a souri le défenseur italien de 19 ans, qui n’a pas démenti avoir marqué du bras : “J’ai vu que le juge de touche hésitait, mais ça s’est bien passé pour moi.”

Pour l’entraîneur de Milan Stefano Pioli, en revanche, “la main était évidente”.

“On peut comprendre que l’arbitre ne l’ait pas vue, il y avait beaucoup de joueurs, mais que le VAR ne la voit pas, cela me parait difficile, c’est une erreur grave qui décide du résultat final”, a-t-il pesté sur DAZN, diffuseur de la Serie A.

L’Inter ne gagne plus

Il a néanmoins reconnu que Milan n’avait pas fait une “prestation exceptionnelle”, coupable d’avoir reculé après la mi-temps et assez logiquement repris par une équipe décidée à se battre pour le maintien.

Milan, où Olivier Giroud a été peu en vue jusqu’à sa sortie quelques secondes avant l’égalisation, a terminé le match très énervé, sous le regard perplexe de Zlatan Ibrahimovic, éloigné des terrains depuis cinq semaines (tendon d’Achille).

Mike Maignan, d’une parade à la 93e, a même évité le pire pour les Rossoneri, avant la grosse semaine qui les attend : un déplacement à Naples dans une semaine, après l’Inter en Coupe d’Italie.

Les Nerazzurri n’arriveront pas au derby dans de meilleures dispositions, frustrés par le Genoa, combatif.

La meilleure attaque du championnat a manqué d’idées, de précision et de chance, la barre transversale des cages gardées par Salvatore Sirigu repoussant une tête de Danilo D’Ambrosio sur corner (62e).

Les Nerazzurri enchaînent avec un quatrième match sans victoire, n’ayant récolté que deux points sur douze possibles, un véritable coup d’arrêt auquel s’ajoute le revers en Ligue des champions contre Liverpool (2-0).

Le Genoa, qui ne compte qu’un succès cette saison, a conforté son moral avec ce cinquième nul consécutif, même si ce point n’améliore pas vraiment sa position : il reste 19e, à cinq points du premier non relégable (Venise, 17e).