Italie: Milan et la Juve calent, l’Inter a la voie libre

L’attaquant vedette de la Juventus Cristiano Ronaldo (d) à l’issue du match nul contre le Torino, le 3 avril 2021 au Stade olympique
/ © 2021 AFP

L’Inter Milan, en cas de succès en soirée à Bologne, peut s’ouvrir un boulevard vers le scudetto, son premier depuis 2010, après les points égarés par ses poursuivants Milan et la Juventus samedi lors de la 29e journée de Serie A.

La Juventus, battue dans la combativité par le Torino dans le derby, a dû se contenter d’un point grâce au 24e but en championnat de Cristiano Ronaldo en fin de match (2-2). Tout comme Milan, peu inspiré à domicile face une Sampdoria pourtant réduite à dix (1-1) en ouverture de ce samedi intense où ont lieu les dix matches, dimanche de Pâques oblige.

Derrière l’Inter, qui peut porter son avance à huit points sur son dauphin rossonero, la lutte pour la lutte les trois autres places qualificatives à la Ligue des champions s’annonce bouillante avec la belle forme de l’Atalanta (3e) et Naples (4e ex aequo avec la Juventus), vainqueurs de l’Udinese (3-2) et de Crotone (4-3).

La Juve abdique

La Juventus, revancharde après sa défaite contre le Benevento avant la trêve internationale, a pourtant parfaitement démarré en ouvrant rapidement la marque par Federico Chiesa (13e).

Mais comme souvent, l’équipe d’Andrea Pirlo a perdu le fil face aux Grenats, décidés à sauver leur tête en Serie A.

Antonio Sanabria a jailli pour reprendre un ballon repoussé par Wojciech Szczesny (27e) puis a donné l’avantage au “Toro” 13 secondes seulement après la reprise en profitant de Turinois aux abonnés absents: une passe en retrait ratée de Dejan Kuluseski et des mains pas très sûres du gardien Wojciech Szczesny (46e).

“On se complique les matches tout seuls”, a ragé Pirlo, regrettant des erreurs techniques trop fréquentes.

Ronaldo a malgré tout sauvé un point à dix minutes de la fin grâce au 772e but en matches officiels de sa carrière, un total qui lui permet de rejoindre celui généralement retenu pour Romario.

Ce nul ressemble à une abdication des Bianconeri en vue d’un dixième scudetto consécutif. Et montre qu’ils vont devoir batailler pour avoir leur place dans le Top 4, alors que les attend mercredi un match en retard périlleux contre Naples.

Milan cale

Milan a confirmé ses difficultés actuelles à San Siro: deux victoires pour deux nuls et quatre défaites en 2021.

Theo Hernandez, habituelle rampe de lancement, a incarné les difficultés du jour avec une passe ratée qui a offert l’ouverture du score au rusé Fabio Quagliarella, 38 ans (57e).

Malgré la supériorité numérique, après l’exclusion dans la foulée du milieu “blucerchiato” Adrien Silva (59e), Milan a souffert pour arracher l’égalisation en fin de match grâce à Jens Petter Hauge (87e).

“On a été lents et imprécis”, a admis l’entraîneur Stefano Pioli, déçu, reconnaissant que “l’Inter a le scudetto entre les mains”.

Bataille pour la C1

Dans l’intense bataille pour la C1, la dynamique est actuellement du côté de l’Atalanta Bergame et Naples.

Septième victoire et huit matches pour les Bergamasques, vainqueurs grâce à trois buts “colombiens”: doublé de l’inévitable Luis Muriel (19e, 43e)18 buts en Serie Aet un troisième de Duvan Zapata (61e).

Et cinquième succès en six matches pour les Napolitains, qui vont beaucoup mieux depuis le retour de leurs blessés de l’hiver, dont Mertens et Osimhen, tout deux buteurs.

Contre la lanterne rouge, Naples semblait avoir plié le match à la pause (3-1) mais s’est fait peur à cause d’une défense peu attentive. Avant le but décisif de Giovanni Di Lorenzo (72e, 4-3), Crotone était en effet revenu à 3-3 grâce notamment à un doublé de son attaquant nigérian Simy (25e, 48e), auteur de huit buts lors des cinq derniers matches (avec trois doublés)!

La Roma fait elle une mauvaise opération avec son nul sur la pelouse de Sassuolo (2-2), au terme d’un match spectaculaire. Les Giallorossi reculent à la 7e place, dépassés au classement par la Lazio (6e) qui a difficilement battu La Spezia (2-1).