L’attaquant belge de l’Inter Milan Romelu Lukaku Ă  la fin du match de championnat Ă  Bologne, le 2 novembre 2019
/ © 2019 AFP

Un doublĂ© de Romelu Lukaku a permis Ă  l’Inter Milan d’aller battre Bologne 2-1 samedi lors de la 11e journĂ©e de Serie A, dont les nerazzurri prennent provisoirement les commandes, alors que l’AS Rome, en grande forme, a un peu plus enfoncĂ© Naples.

L’Inter, qui semble fatiguĂ©e et ne traverse pas une pĂ©riode très faste, Ă©tait mal engagĂ©e sur la pelouse de Bologne après l’ouverture du score signĂ©e Soriano Ă  la 59e minute. Mais le duo Lautaro Martinez-Lukaku a encore une fois permis Ă  l’Ă©quipe d’Antonio Conte de s’en sortir.

L’avant-centre belge a d’abord jailli pour Ă©galiser Ă  la 75e minute, avant d’inscrire dans le temps additionnel le penalty obtenu par Lautaro (2-1, 90+1).

Avec ce succès, l’Inter reprend deux longueurs d’avance sur la Juventus (2e), qui disputera dans la soirĂ©e le Derby de la Mole, du nom de la haute tour bâtie au centre de Turin, face au Torino.

Avant la victoire de l’Inter, l’AS Rome avait confirmĂ© ses bonnes dispositions actuelles en battant Naples 2-1, ce qui lui vaut de s’installer provisoirement sur la troisième marche du podium.

MalgrĂ© une incroyable sĂ©rie de blessures, la Roma tient le coup et mĂŞme mieux que ça: les giallorossi viennent en effet d’enchaĂ®ner trois victoires d’affilĂ©e et n’ont toujours perdu qu’un seul match cette saison.

Match interrompu

Samedi, ils ont de nouveau affiché une belle maîtrise contre des Napolitains privés de leur entraîneur Carlo Ancelotti, suspendu, et qui sont eux en difficulté, à la 7e place, avec seulement deux points pris lors des trois dernières journées.

Les Romains ont rapidement ouvert le score par Zaniolo (19e), auteur sur le coup de son quatrième but en quatre matches. Ils auraient pu creuser l’Ă©cart immĂ©diatement mais Meret a repoussĂ© le penalty frappĂ© par Kolarov après une main de Callejon dĂ©tectĂ©e par la VAR.

Insignifiants jusque-lĂ , les Napolitains se sont alors rĂ©veillĂ©s et la partie est devenue plus disputĂ©e, les visiteurs Ă©tant tout proches d’Ă©galiser avec, dans la mĂŞme sĂ©quence, une barre de Milik et un poteau de Zielinski.

Après la pause, la Roma a pris deux buts d’avance sur un penalty de nouveau sifflĂ© pour une main et cette fois frappĂ© par le Français Veretout, auteur de son premier but pour le club de la capitale (55e).

Kluivert a failli donner trois buts d’avance Ă  son Ă©quipe mais il a touchĂ© la barre et c’est au contraire Milik qui a relancĂ© le suspense en ramenant Naples Ă  2-1 (72e).

La Roma a fini Ă  10 après l’expulsion de Cetin et a tremblĂ© jusqu’au bout mais elle a conservĂ© son avantage.

Le match a par ailleurs Ă©tĂ© brièvement interrompu par l’arbitre après des chants anti-napolitains partis des tribunes du Stade Olympique.