Italie: l’Inter se relance à Sassuolo après la gifle en C1

L’attaquant chilien de l’Inter Milan, Alexis Sanchez, buteur contre Torino, félicité par son coéquipier argentin Lautaro Martinez, lors de leur match de Série A, le 22 novembre 2020 au stade San Siro à Milan
/ © 2020 AFP

L’Inter Milan, trois jours après la soirée cauchemardesque contre le Real Madrid (0-2) en Ligue des champions, s’est relancée avec un probant succès sur le terrain de Sassuolo (3-0) samedi en ouverture de la 9e journée de Serie A.

Les Nerazzurri rejoignent les Neroverdi au classement, à la deuxième place provisoire (18 points), derrière le leader, l’AC Milan (20 points).

Souvent victimes de débuts de matches au ralenti, les hommes d’Antonio Conte ont cette fois démarré fort face à l’équipe sensation des premières journées, qu’ils sont les premiers à faire chuter.

En moins d’un quart d’heure, l’Inter menait 2-0 grâce à deux erreurs du défenseur neroverde Vlad Chiriches.

Le Roumain se faisait d’abord contrer, ouvrant le chemin du but à Alexis Sanchez, après un relais avec Lautaro Martinez (4e). Puis Chiriches trompait son propre gardien, sur un centre puissant d’Arturo Vidal (14e), revanchard après son exclusion qui a coûté cher aux Nerazzurri contre le Real Madrid mercredi.

Sassuolo, avec Maxime Lopez titulaire au milieu, s’est repris ensuite mais ce n’était pas son jour: Filip Djuricic a trouvé le poteau (21e) et ses partenaires ont peu cadré.

L’Inter allait plier le match à l’heure de jeu par Roberto Gagliardini, et cette fois Chiriches, sorti sur blessure avant la pause, n’y était pour rien.

Les Nerazzurri, vainqueurs du duel entre les deux meilleures attaques de Serie A, confirment leur puissance de feu, avec 23 buts en 9 matches en championnat. Et surtout, ils n’en ont pas encaissé, pour la deuxième fois de la saison seulement.

Ce match tranquille est une bonne nouvelle pour Antonio Conte, qui a pu économiser les forces de son meilleur attaquant, Romelu Lukaku (entré seulement pour les dix dernières minutes) en vue de la Ligue des champions. Mal en point, les Intéristes n’auront en effet d’autre choix que de d’aller gagner à Mönchengladbach mardi pour entretenir une petite chance de qualification pour les huitièmes de finale.

La rencontre, comme toutes celles du week-end en Italie, a été précédée d’une minute de silence en hommage à Diego Maradona. L’image de l’ex-star argentine sera projetée sur les écrans géants à la 10e minute de tous les matches.