Italie: l’Inter, Naples et la Juve mettent la pression sur l’AC Milan

L’entraîneur de l’Inter Milan, Antonio Conte, lors du match de Serie A à Bergame, le 8 novembre 2020
/ © 2020 AFP

L’Inter Milan, Naples et la Juventus Turin se sont tous imposés lors de la 11e journée de Serie A, mettant ainsi la pression sur le leader, l’AC Milan, qui accueille Parme dans la soirée (19h45 GMT).

Les succès précieux de l’Inter Milan face à Cagliari (3-1) et de Naples contre la Sampdoria Gênes (2-1), ont permis aux Nerazzurri de préserver leur place de dauphin (2e, 24 points), à deux unités de la tête, et aux Napolitains de rester troisièmes à 3 points.

La Juventus (4e, 23 pts), devancée par le Napoli à la différence de buts, reste également au contact grâce une nouvelle fois à Cristiano Ronaldo, auteur d’un doublé sur penalty pour se sortir du piège génois (3-1).

Naples gagne au stade Maradona

A la mi-journée, l’Inter Milan s’est offert un bol d’air en s’imposant 3-1 en fin de match à Cagliari.

Menés 1-0 à un quart d’heure du terme de la rencontre, les Nerazzurri ont renversé les Sardes en égalisant par Nicolo Barella, d’une superbe volée (77e), puis en prenant l’avantage avec Danilo D’Ambrosio (84e) de la tête et Romelu Lukaku en toute fin de match (90e+4).

Face à la Sampdoria, les Napolitains ont remporté leur première victoire dans le stade Diego Armando Maradona, tout juste rebaptisé après le décès de l’idole argentine.

Chahutés en première période, les hommes de Gennaro Gattuso ont dû attendre l’entrée en jeu d’Hirving Lozano (45e) pour débloquer la situation.

Auteur du but égalisateur, son 6e cette saison (53e, 1-1), l’international mexicain a dynamité la rencontre, offrant le but de la victoire à Petagna de la tête (68e, 2-1).

Ronaldo porte la Juve

Pour sa 100e sous le maillot bianconero, la star portugaise n’a pas tremblé au moment de délivrer son équipe alors tenue en échec face à l’avant-dernier du classement, le Genoa.

Après une domination stérile en première période, Paulo Dybala a fini par trouver le chemin des filets pour la première fois de la saison d’une frappe puissante du pied gauche (57e, 1-0). L’Argentin n’avait plus marqué depuis le 4 juillet.

Les Génois ont répondu du tac-au-tac par une réalisation de l’ancien juventino, Stefano Sturaro (61e, 1-1), idéalement servi par le jeune Luca Pellegrini, prêté par les Bianconeri.

Cristiano Ronaldo a ensuite scellé le sort de la rencontre en transformant un premier penalty en force (77e, 2-1), puis un deuxième (89e, 3-1). Le Portugais qui disputait son 100e match sous les couleurs de la Juventus Turin a inscrit ses 78e et 79e buts avec le club depuis son arrivée en 2018. Il rejoint Zlatan Ibrahimovic en tête du classement des buteurs (10 buts).

La Roma déroule

Auteur de 5 buts en première période, une première depuis les années 30, l’AS Roma (6e) n’a pas laissé place au suspense sur la pelouse de Bologne (12e, 12 points). Après un but d’Andrea Poli contre-son-camp (5e, 1-0), Edin Dzeko est devenu le 3e meilleur buteur de l’histoire du club de la Louve, en inscrivant son 111e but avec la Roma (10e, 2-0).

Lorenzo Pellegrini (15e, 3-0), puis Jordan Veretout, à la conclusion d’un joli mouvement collectif (35e, 4-1) et Henrikh Mkhitaryan (44e, 5-1) ont participé à la fête. Bologne essuie son 3e revers à domicile cette saison.