Italie: l’Inter Milan bien au chaud pour la trêve

Le défenseur de l’Inter Milan Denzel Dumfries, à droite, après avoir ouvert la marque contre le Torino le 22 décembre 2021 à Milan en Italie.
/ © 2021 AFP

L’Inter Milan, championne d’hiver, va passer les fêtes bien au chaud après avoir décroché sa septième victoire consécutive, contre le Torino (1-0), alors que la Roma et la Fiorentina ont laissé filer de précieux points, mercredi lors de la 19e journée de Serie A.

Les Giallorossi (6e) se sont fait reprendre à dix minutes du terme à l’Olimpico par la Sampdoria (1-1), après avoir ouvert la marque. Scénario inverse mais résultat identique pour la Viola (7e) à Vérone contre l’Hellas (1-1).

L’Inter, elle, ne faiblit pas et compte provisoirement sept points d’avance sur ses co-dauphins, Naples et Milan, qui jouent en soirée: à domicile contre La Spezia (17e) pour les Partenopei, en déplacement à Empoli (9e) pour les Rossoneri.

Face à un Torino combatif, les Nerazzurri ont joué au petit trot mais assuré les trois points grâce à un but en première période de Denzel Dumfries d’une frappe précise (30e).

Le “Toro” a poussé pour égaliser en seconde période, sans réussir à faire plier cette Inter en pleine confiance, dont la défense n’a pas pris un but lors de ses six derniers matches en ligue italienne.

“On a fait un match important, on a concédé peu d’occasions”, s’est réjoui Simone Inzaghi sur DAZN.

“Mauvais match” de la Roma

“Aujourd’hui, c’est probablement facile de dire que l’Inter est favorite, mais je rappelle que fin juillet, début août, ce n’était pas le cas, les joueurs ont très bien travaillé”, a ajouté l’entraîneur nerazzurro, qui a parfaitement réussi à faire grandir encore l’équipe emmenée au sommet de la Serie A la saison dernière par Antonio Conte.

Dans les autres rencontres, la Roma et la Fiorentina ont lâché chacune deux points importants, perdant le contact avec la Juventus Turin désormais seule 5e à quatre points de l’Atalanta (4e).

Les Giallorossi, qui ont perdu Tammy Abraham sur blessure en début de seconde période, avaient fait le plus difficile en ouvrant la marque par Eldor Shomurodov (72e), buteur cinq minutes après son entrée en jeu. Mais ils se sont fait surprendre par l’homme en forme de la “Samp”, l’attaquant Manolo Gabbiadini, auteur de son cinquième but en cinq matches de championnat (80e).

Au grand dam de leur entraîneur José Mourinho: “C’était un mauvais match. On aurait mérité de gagner je pense au vu des occasions, mais on n’a pas bien joué”, a-t-il souligné.

A la Fiorentina, la série de Dusan Vlahovic, buteur lors de ses dix derniers matches de Serie A, s’est elle arrêtée. C’est cette fois Gaetano Castrovilli qui a surgi de la tête (81e) pour éviter une défaite à Vérone, qui avait pris les devants grâce à Kevin Lasagna (17e).