Italie: l’Inter laisse filer l’AC Milan en tête

L’inter Milan accroché par le Torino qui a ouvert la marque par Bremer (N.3) au stade olympique de Turin
/ © 2022 AFP

L’Inter Milan, accroché sur le terrain du Torino (1-1), laisse filer l’AC Milan en tête de la Serie A, à l’issue d’une 29e journée qui a permis de décanter la situation dans la bataille pour la Ligue des champions.

Derrière le trio de tête complété par Naples, deuxième devant l’Inter (3e) grâce au doublé de Victor Osimhen à Vérone (2-1), la Juventus a en effet conforté sa place dans le Top 4. L’Atalanta Bergame (5e) et la Roma (6e), fatigués par leur semaine européenne, n’ont pas tenu le rythme des Bianconeri (4e) en lâchant des points contre le Genoa (0-0) et l’Udinese (1-1).

L’Inter cale

Les Nerazzurri ont évité la défaite grâce à un but tardif d’Alexis Sanchez (90+3e) mais ils n’évitent pas la mauvaise opération: jusqu’ici leaders virtuels avec leur match en retard, ils cèdent formellement la tête à l’AC Milan, leader avec quatre points d’avance grâce à sa victoire sur l’Empoli (1-0) samedi.

Après avoir beaucoup couru mardi pour s’offrir une victoire inutile à Liverpool en Ligue des champions (1-0), l’Inter a souffert face au pressing du Torino et a rapidement cédé, surprise par le défenseur Bremer sur corner (12e).

Pas malheureux de voir l’arbitre ne pas accorder un penalty aux Grenats (36e), une décision “inacceptable” pour les dirigeants turinois, les Nerazzurri ont frôlé le 0-2 en seconde période, sauvés par un tacle désespéré de Robin Gosens devant Josip Brekalo (64e) et une parade de Samir Handanovic sur une tête d’Armando Izzo (65e).

En facen ils sont tombés sur un Etrit Berisha inspiré dans la cage turinoise, qui a longtemps retardé l’échéance.

L’entraîneur milanais Simone Inzaghi a regretté “l’approche du match en première période: on a quelques circonstances atténuantes mais pour gagner le scudetto, il faudra aborder les matches autrement”.

Naples nouveau dauphin

La défaite à domicile contre l’AC Milan (1-0) avait fait mal mais Naplesnouveau dauphina bien réagi sur le terrain de l’Hellas Vérone (2-1) avec un doublé d’Osimhen (9 buts en championnat).

Le Nigérian a marqué d’une tête autoritaire sur un centre de Matteo Politano (14e) puis de près sur une offrande du latéral Giovanni Di Lorenzo (71e).

“Après la défaite contre Milan, tout le monde était bouillant. On avait une grande détermination”, a souligné sur DAZN le buteur, qui croit plus que jamais au scudetto: “Il faut continuer à gagner sans regarder le résultat des autres équipes. On peut le faire.”

L’Hellas, bien plus mordant en seconde période, s’est remis à y croire quand Davide Faraoni a réduit le score de la tête (77e). Mais l’exclusion sévère (deuxième avertissement) de Federico Ceccherini pour une main lui a coupé les ailes (83e).

Atalanta et Roma loin de la C1

Au lendemain de la victoire d’une Juve redevenue solide (invaincue depuis 15 matches de Serie A) et installée à la quatrième place, la dernière ouvrant les portes de la C1 la saison prochaine, l’Atalanta Bergame (5e) comme la Roma (6e) ont perdu du terrain.

L’Atalantaune seule victoire en huit matchesa confirmé ses difficultés à domicile en étant incapable de percer le verrou du Genoa, relégable (19e) toujours invaincu depuis l’arrivée à la mi-janvier sur le banc de l’Allemand Alexander Blessin, avec désormais sept nuls consécutifs!

Le point du nul a un peu moins d’amertume pour la Roma: longtemps menée sur un but de Nahuel Molina (15e), elle a arraché une égalisation un peu inespérée dans les ultimes secondes sur un penalty de Lorenzo Pellegrini (90+4e).