Italie: l’Inter freinée par Naples (1-1) mais toujours facile leader

Le milieu danois de l’Inter Milan, Christian Eriksen (d), fête son but égalisateur avec ses coéquipiers lors du match de Serie A à Naples, le 18 avril 2021
/ © 2021 AFP

L’Inter Milan, toujours largement en tête de la Serie A, a lâché dimanche contre une séduisante équipe de Naples (1-1) ses premiers points sur la phase retour, après onze victoires consécutives, en clôture de la 31e journée.

Avec ce nul, l’Inter conserve une belle marge sur la concurrence avec neuf points d’avance sur l’AC Milan (2e), vainqueur à la mi-journée du Genoa (2-1) et onze sur l’Atalanta (3e), victorieuse 1-0 de la Juventus (4e) dans l’autre choc du jour.

Naples (5e) revient pour sa part à deux points des Bianconeri, avant de recevoir la Lazio (6e, à deux points du Napoli) jeudi prochain.

Le Napoli, dominateur en première période, a ouvert la marque sur un but-gag avec une défense intériste qui, une fois n’est pas coutume, s’est pris les pieds dans le tapis: sur un centre de Lorenzo Insigne, Samir Handanovic a facilement capté le ballon avant de le relâcher vers son propre but après s’être heurté à son défenseur Stefan De Vrij (36e).

Romelu Lukaku étant sous la surveillance serrée de Kalidou Koulibaly et en panne de réussite, avec deux montants (barre à la 29e, poteau à la 39e), c’est cette fois Christian Eriksen qui a trouvé les filets: le Danois a égalisé d’une frappe pure du gauche à l’entrée de la surface (55e).

Naples, qui a mis en difficulté l’Inter jusqu’au bout avec son pressing haut et son activité, pourra nourrir quelques regrets avec la frappe violente de Matteo Politano renvoyée, elle aussi, par la barre en fin de match (80e).

Ce nul marque la fin de série de victoires de l’Inter mais aussi la fin de celle de Naples à domicile, où l’équipe de Gennaro Gattuso avait gagné ses six dernières rencontres.