Italie: le Chievo Vérone disparaît faute de repreneurs

La joie du défenseur de Chievo Verone, le Slovène Bostjan Cesar (c), félicité par ses coéquipiers après son but marqué à domicile contre Naples en Serie A, le 14 avril 2019 au Stade Marcantonio-Bentegodi
/ © 2021 AFP

Le club italien de football du Chievo Vérone, qui a évolué en Serie A de 2001 à 2019 avant d’être confronté à de graves problèmes financiers, disparaît faute de repreneurs, a annoncé mardi la mairie de la ville (nord-est).

“A midi s’est achevé le délai fixé par la Fédération pour l’inscription en championnat, sur le point de débuter (…) aucune proposition (de reprise) n’est arrivée”, a indiqué la mairie dans un communiqué.

Huitième de Serie B la saison dernière, mais relégué administrativement en Serie D fin juillet, le Chievo avait jusqu’à mardi pour trouver un repreneur et valider son inscription en championnat.

La ville précise toutefois qu’elle espère sauvegarder les équipes de jeunes du club et annonce que l’ancien joueur phare et capitaine gialloblu, Sergio Pellissier, a déposé le nom Chievo 1929 (date de la fondation du club).

Pellissier (517 matches et 139 buts avec le Chievo), qui avait tenté de mettre sur pied un plan de sauvetage, avait reconnu samedi son échec, sur Instagram: “C’est un des jours les plus tristes de ma vie. J’ai essayé de toutes mes forces et j’espérais vraiment réussir à repartir et continuer cette histoire fantastique (…) mais malheureusement je n’y suis pas parvenu”.

“Je regrette d’avoir eu trop peu de temps, c’est une période vraiment compliquée pour pouvoir trouver des sponsors”, a-t-il expliqué.

Le Chievo, l’un des deux clubs de Vérone avec le Hellas, a été promu en Serie A en 2001 et a connu 17 saisons dans l’élite, entrecoupées d’une saison en Serie B en 2007-2008.

Les internationaux italiens Bernardo Corradi, Emanuele Giaccherini, Simone Perrotta, Luca Marchegiani, l’attaquant italo-brésilien Amauri, le défenseur colombien Mario Yepes et l’attaquant allemand Oliver Bierhoff ont notamment porté le maillot du Chievo dont Luigi Del Neri fut l’un des entraîneurs emblématiques.